Version classiqueVersion mobile

Fukushima, dix ans après

 | 
Cécile Asanuma-Brice

Inciter au retour : décontamination et communication du risque

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La possibilité de reloger les populations ayant fui la province de Fukushima dans les campagnes alentours ne fut pas l’option choisie par le Gouvernement japonais. Loin de là, son obstination à mettre en place une politique du retour dans des territoires encore inégalement contaminés, afin de minimiser une partie des conséquences de l’accident (la désertification de toute une région), l’a conduit à effectuer une vaste campagne de décontamination. Durant ces dix années, elle s’est accompagnée de l’omniprésence d’une politique de communication sur le risque. Alimentée par un budget de deux milliards d’euros dénommé « package pour la communication du risque radioactif dans le but d’un retour des populations », cette politique était sans ambiguïté sur les objectifs qu’elle s’était fixés. Rapidement, le désastre sans précédent de Fukushima fut transformé en terrain d’expérimentation de gestion d’un accident nucléaire. Relativisant son caractère exceptionnel, l’appel à la résilience de la...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search