Version classiqueVersion mobile

Des sauvages en Occident

 | 
Frédéric Saumade

Remerciements

Texte intégral

1Ceux-ci s’adressent tout d’abord à mon père, qui m’a transmis la passion intellectuelle, et à ma mère, qui, bien que fort ennuyée par les spectacles taurins, a toujours cru en ce que je faisais... Ils vont aussi au professeur Georges Balandier, qui m’a fait le grand honneur de diriger mes recherches depuis la maîtrise jusqu’à la thèse, et à mon ami Emmanuel Désveaux : leurs influences réciproques fondent la dialectique de cet ouvrage. A Martine Segalen, qui m’a donné une inestimable confiance en m’invitant à présenter des échantillons d’ethnographie taurine dans son séminaire avant d’aider mon cheminement avec une attention jamais démentie. A Jacques Cheyronnaud, qui m’a introduit dans un univers de chercheurs. A Daniel Fabre, dont la grande patience dans ses lectures critiques des états successifs de mon manuscrit a permis de rendre ce travail plus clair et mieux présenté. A tous ceux qui m’ont aidé sur le terrain, et notamment Claude et Magali Saumade, Marcel Mailhan, Henri Laurent, Marc Leenhardt, Jean-Louis Lopez, Luis et Enrique Valdenebro, Pedro Romero de Solís, Alberto González Troyano, Antonio García Baquero, Curro Caro. Aux administrations qui ont soutenu mes recherches, le ministère des Relations extérieures, la mission du Patrimoine ethnologique, la Fundación de Estudios Taurinos de la Real Maestranza de Caballería (Séville), la DRAC Languedoc-Roussillon, l’ODAC de l’Hérault, la maison de la Charte de Saint-Mathieu-de-Tréviers.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search