Version classiqueVersion mobile

Apprentissages de la citoyenneté

 | 
Laura Seguin

Première partie. Aux origines des expériences démocratiques : entre conflit et participation

Chapitre 2. Le mouvement contre le gaz de schiste : du conflit ouvert à l’institutionnalisation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une mobilisation collective ne se construit pas dans les mêmes termes qu’une procédure de démocratie participative. À l’origine spontanée, elle ne fait pas l’objet d’une « préparation » en amont, mais place d’emblée les acteurs au cœur de l’expérimentation de la participation à un mouvement social. Cependant, il existe également différentes temporalités dans le cours d’une mobilisation, dans lesquelles entrent en scène des acteurs spécifiques et au cours desquelles le degré d’institutionnalisation de l’action diffère.

Une mobilisation « fulgurante »

Les pionniers du mouvement : le choix de la mobilisation

La mobilisation sud-ardéchoise contre l’exploitation du gaz de schiste est, à l’image de la mobilisation nationale sur cet enjeu, une « mobilisation éclair » (Terral 2012), « fulgurante » (Chateauraynaud et Debaz 2011). Il est rare que les enquêtés évoquent un intérêt pour cette problématique avant la fin décembre 2010, ce qui correspond également au point de départ du corpus de Franc...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search