Version classiqueVersion mobile

L’herbe qui renouvelle

 | 
Pierre Lieutaghi

Liste des illustrations1

Texte intégral

  • 1 Les figures au trait, fac-similés de bois gravés des xvie-xviie siècles, sont extraites des ouvrage (...)

1. Situation du terrain d’enquête.

2. Les premiers gradins du bassin de Forcalquier.

3. Montagne de Lure.

4. Ongles, village du pied ouest de Lure.

5. Jeunes rameaux et chatons de Chêne blanc en avril.

6. Causse à Buis et vieux Chêne blanc.

7. Montagne de Lure. Sommet de la hêtraie-sapinière de la face sud.

8. Parcours-lande de basse altitude à la fin de l’hiver.

9. Le parcours est le lieu de rencontre quotidien avec la flore sauvage.

10. Le Marrube, Marrubium vulgare (Labiées).

11. Salades des champs.

12. Une « salade d’iode » dans une jachère, le Crépis fétide, Crepis foetida.

13. « Mourre de porc », Porcelle, Hypochoeris radicata (Composées), salade prostrée des prés acides.

14. Plantain Oeil-de-chien ou « Badasson ».

15. Les plantes médicinales de Haute-Provence dans leurs rapports avec les milieux et l’activité humaine.

16. Dernière trace des herboristes de Lure.

17. Grande Gentiane, Gentiana lutea (Daléchamps 1653).

18. Mme F., de Reillanne (04).

19. La connaissance des plantes selon l’âge et le sexe, en Haute-Provence occidentale.

20. Un vétéran de la pharmacie.

21. Buis, Buxus sempervirens (Matthioli 1566).

22. Grande Camomille, Chrysanthemum Parthenium (Daléchamps 1653).

23. Bouillon blanc, Verbascum Thapsus.

24. Fumeterre, Fumaria officinalis (Daléchamps 1653).

25. Grande Ortie, Urtica dioica (Masclef 1891).

26. Pariétaire, Parietaria diffusa (dessin D. Dore).

27. Pariétaire, Parietaria diffusa, dans un vieux mur (photo D. Dore).

28. Pensée sauvage, Viola tricolor (De Lobel 1587).

29. Pensée sauvage naine des parcours, Viola Kitaibeliana (dessin D. Dore).

30. Sureau noir, Sambucus nigra (Masclef 1891).

31. Bourrache, Borrago officinalis.

32. Bardane, Arctium minus.

33. Saponaire, Saponaria officinalis (Daléchamps 1653).

34. Aigremoine, Agrimonia Eupatoria (Fuchs 1542).

35. Garance cultivée, Rubia tinctorum (Daléchamps 1653).

36. Grande Ortie, Urtica dioica (De Ville 1689).

37. Germandrée Petit-Chêne, Teucrium Chamaedrys (forme robuste des sols riches).

38. Germandrée Petit-Chêne (dessin D. Dore).

39. Germandrée Pouliot, Teucrium Polium, (Matthioli 1566).

40. Grande Bardane, Arctium majus (Matthioli 1566).

41. Chicorée sauvage Cichorium Intybus (Masclef 1891).

42. Laitue vivace, Lactuca perennis.

43. Laitue vivace, Lactuca perennis (Matthioli 1566).

44. et 45. Crépis Faux-Pissenlit.

46. La cure amère et les rythmes saisonniers.

47. Marrube blanc, Marrubium vulgare (dessin D. Dore).

48. Touffe de Marrube, Marrubium vulgare.

49. « Chicorée à la bûche », Chondrilla juncea (Composées).

50. Germandrée Scordium, Teucrium Scordium.

51. « Badasson », Plantain Oeil-de-chien, Plantago sempervirens.

52. Les périmètres de connaissance de la médecine végétale populaire en France.

53. Couverture d’un fascicule de colportage.

54. Frontispice d’un « Raspail ».

55. Page de titre du livre de santé du Dr Narodetzki.

56. Couverture du Médecin des pauvres.

57. Les deux remèdes dépuratifs les plus vendus dans les pharmacies de la région de Forcalquier.

58. Un dépuratif non végétal agréé par la Sécurité Sociale.

59. Généalogie possible des usages du Petit-Chêne.

60. Marchande de simples à Forcalquier.

61. Seule figure ancienne du « Badasson », chez Gerarde (1557).

62. Absinthe, Artemisia Absinthium (Matthioli 1566).

63. Anthyllide vulnéraire, Anthyllis vulneraria (Gerarde 1557).

64. Anthyllide des montagnes, Anthyllis montana (Daléchamps 1653).

65. Bouillon blanc, Verbascum Thapsus (Fuchs 1542 : « Grande Molène »).

66. Molène Lychnite, Verbascum Lychnitis (Daléchamps 1653).

67. Grande Camomille, Chrysanthemum Parthenium.

68. Petite Centaurée, Centaurium Erythraea (Daléchamps 1653).

69. Morelle Douce-amère, Solanum Dulcamara (Matthioli 1566).

70. Salsepareille d’Europe, Smilax aspera (Gerarde 1557).

71. Serpolet, Thymus Serpyllum (De Ville 1689).

Notes de fin

1 Les figures au trait, fac-similés de bois gravés des xvie-xviie siècles, sont extraites des ouvrages suivants : J. Daléchamps, Histoire générale des plantes, 1653 ; J.-B. De Ville, Histoire des plantes de l’Europe, 1689 ; Leonhard Fuchs, De Historia stirpium, 1542 ; P.-A. Matthioli (ou Matthiolus), Les commentaires sur Dioscoride, 1566. Outre ces titres, précisés à la bibliographie, ont été exploités pour leurs gravures : John Gerarde, The Herball, or General Historie of Plants, London, 1597 ; Mathias De L’Obel, Plantarum seu Stirpium Icones, Anvers, 1576. Les figures 25 (Ortie), 30 (Sureau), 41 (Chicorée), sont empruntées à la remarquable iconographie de A. Masclef, Atlas des Plantes utiles, nuisibles et ornementales, 3 vol., Paris, 1893.
Sauf mention contraire, les photographies sont de l’auteur.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1986

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search