Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

L’herbe qui renouvelle

 | 
Pierre Lieutaghi

Plantes dépuratives et médecine traditionnelle en Haute-Provence

Chapitre 4. Le Petit-Chêne, le Marrube. Les amers et la cure dépurative

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

« Quand l’homme observe, expérimente, classe et spécule, il n’est pas plus poussé par les superstitions arbitraires que par les caprices du hasard. »
(Cl. Lévi-Strauss, La pensée sauvage, 1962, p. 291)

La Germandrée Petit-Chêne, on l’a vu à plusieurs reprises, a un statut très particulier parmi les plantes dépuratives de la Haute-Provence : non citée comme telle par les auteurs, elle bénéficie de 17 mentions d’emploi explicites relatives à ce champ thérapeutique, où elle arrive largement en tête devant la Bardane (9 mentions). De surcroît, la majorité des informateurs qui la citent se contentent de dire qu’elle est dépurative, sans préciser d’indications (12 cas sur 17). Ainsi apparaît-elle ici comme un remède intégralement « populaire », telle la Pariétaire, quand les autres plantes exclues du domaine dépuratif savant et qui ne disposent que d’une seule attestation d’usage à ce titre dans notre enquête, peuvent être considérées, on l’a vu, comme de simples « dépuratives par extension...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1986

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540