Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’herbe qui renouvelle

 | 
Pierre Lieutaghi

Table des matières

Marc H. Piault et Calviac

Préface

Les savoirs simples

De la botanique comme une estampe japonaise
Les certitudes de la science et les variantes d’un savoir sans fin
L’apprentissage de l’incertitude
Sens et violence de la langue
Le savoir incorporé : le traitement de la personne
Les ordres possibles des choses
Un cheminement de raison
Du recueil des usages à la formation des cultures
Les classements inclassables : la question des langages
Mise en situation d’un discours autochtone : question de méthodes
La raison universelle contre la diversité des savoirs
Des savoirs à la science : continuités ou discontinuités
Une archéologie du savoir ?
D’autres logiques à l’œuvre : l’objet en question
Les mots et leurs choses
Françoise Loux

Avant-propos

Plantes dépuratives et médecine traditionnelle en Haute-Provence

Plantes dépuratives et médecine traditionnelle en Haute-Provence

Approche de la nature, des fonctions et des images d’un « remède de champ » traditionnel en regard de la botanique, de l’histoire et de la pharmacie actuelle

Chapitre 1. Le pays, la flore les ressources médicinales et la pharmacopée populaire. Les informateurs

1. Le pays
2. Flore et végétation
Courants floraux et formations végétales
La rencontre avec la flore
3. Ressources du milieu et usage de la flore
Le « taux d’ethnobotanicité » : un outil à réajuster
La pharmacopée populaire haut-provençale en regard des propositions de la flore
Une montagne oubliée ? Lure et ses « herboristes »
L’apport des plantes domestiques à la pharmacopée
Les « grandes médicinales »
Encore quelques pas hors terrain
4. Les informateurs
Quelques portraits sur fond d’autonomie médicale
La profession, l’âge, le sexe et la distribution des connaissances

Chapitre 2. Essai de situation botanique et pharmacologique des plantes dépuratives de la Haute-Provence occidentale

Dépuratives et usage du milieu
L’interrogation des données
Les données livresques
Les remèdes dépuratifs de la pharmacie actuelle
Les dépuratifs végétaux de Haute-Provence occidentale en regard des données livresques et des formules actuelles de la pharmacie
Commentaires du tableau 7 (p. 78)

Chapitre 3. Les indications des dépuratifs haut-provençaux

1. Commentaires généraux
Le champ d’application traditionnel des dépuratifs
Dépuratifs et dermatologie : une association manifeste
« Dépurer le sang »
2. Le domaine digestif
« Dépuration » et alimentation traditionnelle
3. La médecine infantile par les dépuratifs
Crasses du corps et plantes nettoyantes : la Pariétaire
Associations d’idées et compréhension du remède
Archaïsmes savants et chasse aux « erreurs populaires »
La Pensée sauvage
4. Les autres domaines pathologiques en rapport avec les dépuratifs
Maladies infectieuses et pulmonaires
Rhumatologie et dépuratifs
Une « signature » inédite de l’Ortie

Chapitre 4. Le Petit-Chêne, le Marrube. Les amers et la cure dépurative

1. Les Germandrées, situation floristique
2. Au fil des saisons, de l’histoire, des symboles
3. Les amers, le chaud, le froid, le renouvellement du sang
L’aliment-remède. La cure « d’amers froids »
Amer, foie, sang : la pratique de l’imaginaire
4. La durée et les risques de la cure amère
5. Un dépuratif strictement « populaire » ?
Les influences savantes possibles
Le Petit-Chêne dépuratif : une élection obligée
6. Le savoir populaire comme système et non comme fatras
Mais où le populaire l’est-il donc ?

Chapitre 5. Quelques généralités

1. La « niche thérapeutique »
« Fonds commun » et « endémisme ». Les « périmètres de connaissance »
2. Le domaine magico-religieux : une étrange lacune
De l’écologie des bons et des mauvais anges
3. Du traitement et de l’usage des informations ethnobotaniques

Chapitre 6. Heurs et malheurs d’un néologisme. Ou deux cents ans de l’histoire savante et populaire des dépuratifs

1. Du côté des médecins
2. Du côté des vulgarisateurs, et du vulgaire
Les livres de santé par les plantes au début du xxe siècle
La vulgarisation récente
3. Du côté des remèdes dépuratifs d’aujourd’hui
4. Du côté des pharmaciens

Conclusion

Un remède-mémoire des origines
L’enseignement de la tradition

Annexes

Abréviations

Abréviations relatives à la distribution des plantes

Annexe I. Une classification pratique des maladies et des propriétés des plantes Sa nécessité et ses limites

1. Un essai de classification
2. « Domaines pathologiques » et « champs thérapeutiques »
3. Quelques précisions
A propos de terminologie
A propos des affections externes (12 à 18)
A propos des maladies infectieuses
4. Les mentions de propriété
Les propriétés citées dans l’enquête
Du pour et du contre
Le mode d’expression de la propriété thérapeutique
Des pistes de recherche
Place des propriétés dans le tableau général
5. Inventaire des indications
6. Le champ d’application de la thérapeutique végétale
Résumé chiffré

Annexe II. Corpus des données médicinales recueillies en Haute-Provence en 1982-1983

Précisions pour la lecture des tableaux
Code-plante
Code-propriété, code-maladie
Informateurs
Dénomination populaire des plantes
Absinthe
Artemisia Absinthium (3918), Composées
Aigremoine
Agrimonia Eupatoria (2128), Rosacées (fig. 34)
Anthyllide vulnéraire
Anthyllis vulneraria (s.l.) (23 97), Légumineuses (fig. 63)
Bardane
Arctium minus (3986), Composées (fig. 32 et 40)
Bouillon blanc
Verbascum Thapsus (3157), Scrofulariacées (fig. 65)
Buis
Buxus sempervirens (1254), Buxacées (fig. 21)
Grande Camomille
Chrysanthemum Parthenium (3905), Composées (fig. 22)
Petite Centaurée
Centaurium Erythraea (3 516), Gentianacées (fig. 68)
Chenopode Bon-Henri
Chenopodium Bonus Henricus (1149), Chénopodiacées
Chicorée Sauvage
Cichorium Intybus (4080), Composées-Chicoracées (fig. 41)
Fumeterre
Fumaria officinalis (1676), Fumariacées (fig. 24)
Garance
Rubia tinctorum (35 69), Rubiacées (fig. 35)
Gentiane Bleue
Gentiana Kochiana (3 532), Gentianacées
Gentiane Jaune
Gentiana lutea (3 540), Gentianacées (fig. 17)
Germandrée Petit-Chêne
Teucrium Chamaedrys (3364), Labiées (fig. 37 et 38)
Germandrée Pouliot
Teucrium Polium (3 3 66), Labiées (fig. 39)
Laitue vivace
Lactuca perennis (4152), Composées-Chicoracées (fig. 42)
Marrube Blanc
Marrubium vulgare (3383), Labiées (fig. 47, 48)
Morelle Douce-amère
Solanum Dulcamara (3144), Solanacées (fig. 69)
Noyer
Juglans regia (1022), Juglandacées
Olivier
Olea europaea (3563), Oléacées
Grande Ortie
Urtica dioica (1069) Urticacées (fig. 25)
Pariétaire
Parietaria diffusa (1066), Urticacées (fïg. 26 et 27)
Pensée sauvage
Viola arvensis (1977), Viola Kitaibeliana (1977) Violacées (fig. 28 et 29)
Pissenlit
Taraxacum officinale (4132), Composées-Chicoracéees
Plantain Oeil-de-chien
Plantago sempervirens (Pl. cynops) (1646) Plantaginacées (fig. 14, 51)
Salsepareille
Smilax aspera (85 8), Liliacées (fig. 70)
Saponaire
Saponaria officinalis (1521), Caryophyllacées (fig. 33)
Serpolet
Thymus groupe Serpyllum (3470), Labiées (fig. 71)
Sureau noir
Sambucus nigra (3633) Caprifoliacées (fig. 30)
Thym
Thymus vulgaris (3473), Labiées

Bibliographie

1. Botanique : flores, catalogues, bibliographies
2. Médecine et pharmacopées anciennes
3. XIXe siècle. Pharmacopées, manuels de santé
4. XXe siècle. Pharmacopées savantes et populaires, pharmacologie
5. XXe siècle. Ethnobotanique, ethnomédecine, histoire de la médecine