Version classiqueVersion mobile

Géoarchéologie de sites préhistoriques

 | 
Dominique Sordoillet

Lexique

Texte intégral

1 Les définitions qui suivent sont pour la plupart rédigées par l’auteur. Certaines sont issues des ouvrages ou des sites suivants :

2 • Dictionnaire de géologie, par Foucault (A.) et Raoult (J.-F.), 6e éd. Paris : Dunod, 2005 ;

3 • Grand dictionnaire terminologique,banque de données des termes appartenant à des domaines de spécialité, mis en ligne par l’Office québécois de la langue française : http://www.olf.gouv.qc.ca/​ressources/​gdt.html

4 encyclopédie en ligne Larousse : http://www.larousse.fr/​encyclopedie

5 • Le Petit Robert, Paris : SNL, 1979 ;

6 portail lexical en ligne du CNRTL (Centre national de ressources textuelles et lexicales / CNRS) : http://www.cnrtl.fr/​definition/​

7 Agrégat n.m. — Réunion, juxtaposition, de particules en un tout de forme mal définie. La cohésion des éléments est assurée par de la matière organique, des oxydes ou par un ciment minéral.

8 Alluvion n.f. — Dépôt détritique, argileux ou sableux, apporté par les eaux courantes.

9 Algaire adj. — Relatif aux algues. Encroûtement algaire : encroûtement formé par des algues.

10 Anisotropie n.f. — Propriété qu’ont les cristaux (autres que ceux du système cubique) de diviser la lumière en rayons vibrant à des vitesses différentes et dans des plans différents.

11 Anisotrope adj. — Se dit des cristaux (autres que ceux du système cubique) qui ont la propriété de diviser la lumière en rayons vibrant à des vitesses différentes et dans des plans différents.

12 Argilane n.f. — Pellicule argileuse tapissant les pores du sol.

13 Artefact n.m. — Produit ayant subi une transformation, même minime, par l’homme, et qui se distingue ainsi d’un autre provoqué par un phénomène naturel.

14 Bioclaste n.m. — Fragment d’élément organique, généralement fossile, dans une roche.

15 Bioclastique adj. — S’applique aux roches sédimentaires formées pour une bonne part de bioclastes.

16 Bioturbation n.f. — Modification de l’organisation d’un horizon de sol ou d’un sédiment meuble par le déplacement d’organismes vivants.

17 Bioturbé(e) adj. — Transformé(e) par bioturbation.

18 Biréfringent(e) adj. — Qui possède la propriété des milieux anisotropes de dédoubler un rayon lumineux qui les traverse.

19 Chaille n.f. — Concrétion siliceuse dans une matrice calcaire à laquelle elle passe insensiblement.

20 Colluvion n.f. — Formation superficielle résultant de l’accumulation progressive de matériaux pédologiques, d’altérites ou de roches meubles arrachés en amont et déplacés sur de courtes distances par l’action combinée de la gravité et de l’eau.

21 Compétence n.f. — Aptitude plus ou moins grande d’un cours d’eau à transporter des matériaux.

22 Coprolithe n.m. — Excrément fossilisé.

23 Cryptocristallin adj. — S’applique aux roches, ou aux portions de roches, formées de cristaux très petits (quelques µm), difficilement visibles au microscope.

24 Cutanes n.m.pl. — Minces revêtements, argileux ou limoneux, parfois plus grossiers, déposés sur les parois des vides ou au sommet des agrégats.

25 Dendriforme adj. — Se dit d’une forme de phytolithe caractérisée par un alignement plus ou moins réguliers de petites pointes, de barbelures, le long d’un axe principal.

26 Détritique adj. — Qui se compose de débris de roches préexistantes ou de débris de substances animales ou végétales.

27 Druse n.f. — Groupement en forme d’oursins de cristaux polyédriques. Forme de certains cristaux d’oxalate de calcium ou de leurs pseudomorphes calcitiques.

28 Éluvial adj. — Qui se rapporte à un horizon de sol qui a perdu certains de ses éléments constitutifs par migration, en solution ou en suspension dans l’eau de percolation.

29 Encroûtement n.m. — Formation dure, massive ou feuilletée, provenant de la précipitation de carbonate de calcium, ou d’autres minéraux en solution, au sommet d’un dépôt. Des encroûtements de type tuf ou travertin sont formés au débouché des sources karstiques.

30 Enregistrement sédimentaire — Les processus de sédimentation et de transformation post-sédimentaire sont liés a des conditions d’occupation ou environnementales particulières et sont à l’origine de constituants ou d’organisations sedimentaires caractéristiques. Les dépôts enregistrent ainsi les conditions régnant lors de leur mise en place ; on peut dès lors parler d’enregistrement sédimentaire.

31 Endokarstique adj. — Relatif aux processus ou aux formations caractéristiques du milieu souterrain calcaire.

32 Épigénie n.f. — Remplacement lent au sein d’une roche d’un minéral par un autre.

33 Épigénisé adj. — Dû à une épigénie.

34Feuilletée adj. — Qualifie une microstructure à pores allongés subhorizontaux séparant des feuillets. Peut qualifier des agrégats.

35 Formation n.f. — Ensemble de couches possédant des caractères communs permettant de le de distinguer d’autres formations.

36 Granulaire adj. — Qualifie une microstructure résultant de l’entassement de grains limoneux ou sableux sans matrice argileuse.

37 Grumeau n.m. — Agrégat composite poreux, de forme et de taille variables.

38 Grumeleuse adj. — Qualifie la microstructure formée de grumeaux.

39 Horizonation n.f. — Notion de pédologie. Lors du développement d’un sol, des horizons se différencient de haut en bas par transformation progressive des caractéristiques initiales de la roche mère.

40 Isotrope adj. — Se dit des cristaux du système cubique et des matières amorphes qui ont la propriété de laisser la lumière les pénétrer dans toutes les directions à la même vitesse.

41 Karstique adj. — Relatif au karst.

42 Kimméridgien n.m. et adj. — Étage du Jurassique supérieur.

43 Lenticulaire adj. — Se dit d’une microstructure à la porosité horizontale sinueuse isolant des agrégats en forme de lentille.

44 Lit n.m. — Unité sédimentaire qui possède une individualité nette et des caractères pétrographiques définis.

45 Lité adj. — Se dit d’une formation géologique présentant des lits.

46 Lithologie n.f. — Nature des roches constituant une formation géologique.

47 Lithologique adj. — Relatif à la lithologie.

48 Lithostratigraphique adj. — Relatif à la lithostratigraphie.

49 Lithostratigraphie n.f. — Branche de la stratigraphie qui traite de l’organisation des strates d’après leurs caractères lithologiques.

50 LNA abrév. — Lumière non analysée, également dite abusivement « lumière naturelle ». Provient d’une source lumineuse artificielle utilisée en microscopie pour l’observation des lames minces.

51 Log n.m. — Log de sondage, synonyme de coupe de sondage. Anglicisme (américain log, de to log, repérer) utilisé pour désigner une colonne stratigraphique.

52 LPA abrév. — Lumière polarisée analysée, également dite abusivement « lumière polarisée ». Permet la détermination des minéraux par la mise en évidence de certaines de leurs caractéristiques optiques.

53 Macle n.f. — Cristal complexe résultant de la réunion (pénétration ou accolement) de plusieurs cristaux de même espèce orientés différemment.

54 Massive adj. — Qualifie la microstructure dont la porosité et l’agrégation sont faibles voire nulle.

55 Matrice n.f. — La matrice comprend les particules globalement inférieures à 10 µm, difficiles à différencier les unes des autres au microscope optique. Elle peut être d’origine minérale, formée de limons fins et d’argiles, ou organique, issue de la dégradation de végétaux ou de déjections animales. Une matrice présentant des caractères intermédiaires entre ces deux grands types est qualifiée d’organo-minérale.

56 Membre n.m. — Dépôt défini par un ensemble de caractères communs. Dans cet ouvrage, il est caractérisé par la superposition d’un terme sombre et d’un terme clair.

57 Météorique adj. — Synon. de atmosphérique. Qualifie tous les phénomènes qui se produisent dans l’atmosphère (neige, pluie, vent…).

58 Micrite n.f. — Calcite finement cristalline ou boue microcristalline formée uniquement de carbonate de calcium (cristaux inférieurs à 5 µm).

59 Micritique adj. — Relatif à la micrite.

60 Microlitée adj. — Qualifie une microstructure dont la porosité est faible voire nulle et où se superposent des lits ou des agrégats très allongés et aplatis de nature différente.

61 Microagrégée adj. — Qualifie la microstructure formée de microagrégats.

62 Microsparitique adj. — Constitué de calcaire fin, avec cristaux de 5 à 10 µm.

63 Microstructure n.f. — Quasi-synonyme de fabrique du sol et assemblage du sol. Arrangement des constituants solides et des vides dans un sol ou un dépôt sédimentaire.

64 Migon n.m. — Terme d’origine provençale désignant des accumulations d’excréments, non additionnées de paille ou de foin, contrairement au fumier (Brochier 1996).

65 Oncolithe n.m. — Concrétion calcaire, sphérique ou ovoïde, formée de couches concentriques de quelques millimètres à quelques centimètres de diamètre, d’origine algaire dans cet ouvrage.

66 Papule n.m. — Fragment arrondi issu de la destruction d’une argilane et repris dans un dépôt le plus souvent d’origine colluviale.

67 Plages (en) — Qualifie la distribution des éléments du squelette ou de la matrice, lorsque ceux-ci sont regroupés en îlots séparés les uns des autres.

68 Phytolithe n.m. — Corpuscules siliceux isotropes, de quelques microns à quelques centaines de microns, formés dans ou entre les cellules épidermiques des végétaux. Leur grande variété morphologique, avec entre autres des formes en haltère, en épine, en baguettes lisses, crénelées ou dentelées, permet l’identification de familles ou de formations végétales.

69 Porphyrique adj. — Qualifie une distribution régulière des éléments du squelette dans la matrice. La distribution porphyrique peut être dite « dense » lorsque l’espace entre les éléments grossiers est inférieur au diamètre de ces éléments, ou « lâche » lorsque l’espace entre les éléments grossiers est supérieur au diamètre de ces éléments.

70 Prismatique adj. — Se dit d’une microstructure dans laquelle la porosité en fissures verticales découpe des agrégats allongés dans la hauteur.

71 Pseudomorphosé adj. — Phénomène de métamorphisme ou d’altération par lequel un minéral originel, identifiable à sa forme, est remplacé par un minéral nouveau ou par un agrégat de minéraux nouveaux.

72 Radiométrique adj. — Qui concerne la radiométrie. Âge radiométrique : âge d’une roche ou d’une formation obtenu par la radiochronologie.

73 Régression (lacustre) n.f. — Abaissement durable du niveau d’un lac qui abandonne des étendues terrestres.

74 Rhizoconcrétion n.f. — Concrétion, le plus souvent carbonatée, formée autour d’une racine de plante.

75 Sparite n.f. — Calcaire à cristaux de taille supérieure à 10 µm.

76 Spongieuse adj. — Se dit d’une microstructure formée d’agrégats effondrés sur eux mêmes et les uns sur les autres, le plus souvent en conséquence d’une humidification importante du dépôt. Elle se caractérise par une porosité en cavités résiduelles d’entassement.

77 Sphérolite n.m. — Petite concrétion de calcite subarrondie et fibroradiée, de 5 à 20 µm de diamètre, caractérisée par une extinction en croix en lumière polarisée analysée.

78 Squelette n.m. — Fraction solide minérale, depuis les graviers jusqu’aux limons, à l’exclusion des particules colloïdales.

79 Striotubule n.m. — Striotubule de lombric. Piste de vers caractérisée par une organisation semi-concentrique des particules.

80 Synsédimentaire adj. — Se dit d’un phénomène qui se produit pendant la sédimentation ou au sein d’un dépôt tout juste formé, encore meuble ou peu compacté. Ex. plis synsédimentaires. Ces déformations sont souvent d’aspect désordonné, avec étirements et bourrages, mais pratiquement sans cassures.

81Terme n.m. — Unité lithostratigraphique homogène, quasi-synonyme de couche ou de lit, et correspondant à un élément du membre, unité lithostratigraphique de rang supérieur. Dans cet ouvrage, le terme peut être dit « sombre » ou « clair » selon sa composition dominante, organique ou minérale.

82 Texture n.f. — Composition granulométrique d’un dépôt définie par les proportions des particules minérales (teneur en sable, limon et argile).

83 Transgression (lacustre) n.f. — Remontée durable du niveau d’un lac qui envahit des étendues terrestres.

84 Travertin n.m. — Roche sédimentaire calcaire d’origine biochimique, blanchâtre à jaunâtre, concrétionnée et vacuolaire, qui se forme par précipitation de carbonate de calcium, à l’émergence de sources calcaires.

85 Travertineux adj. — Qui a l’aspect du travertin.

86 Tuf n.m. — Tuf calcaire. Dépôt calcaire d’origine continentale se présentant en lits de calcite aux émergences de certaines sources ou dans des cours d’eau peu profonds.

87 Tuffacé adj. — Qui a l’aspect du tuf.

88 Vésiculaire adj. — Se dit d’une microstructure dans laquelle l’agrégation est faible voire nulle et dont la porosité affecte la forme de vésicules.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search