Version classiqueVersion mobile

Mottes castrales en Provence

 | 
Daniel Mouton

Liminaires

Texte intégral

À la mémoire de Claude Muszynski-Delpuech dont les compétences nous furent si précieuses et pour qui cet ouvrage constitua l’ultime collaboration à la collection des Documents d’archéologie française.

Abréviations

1Les abréviations ABDRA, ABDRB, AAHP, BN et GNC renvoient aux sources référencées en p. 131.

2AFAN: Association pour les fouilles archéologiques nationales

3CNRS: Centre national de la recherche scientifique

4DRAC: Direction régionale des affaires culturelles

5IGN: Institut géographique national

6LAMM: Laboratoire d’archéologie médiévale méditerranéenne

7PACA: Provence-Alpes-Côte d’Azur

8SRA: Service régional de l’archéologie

9UMR: Unité mixte de recherche

10USR: Unité de service et de recherche

Remerciements

11Cette synthèse des recherches sur les mottes cástrales de Provence a fait l’objet d’une thèse qui, par nature, ne porte le nom que d’un seul auteur. En réalité, cette étude n’a été possible que grâce à la collaboration et au soutien d’un grand nombre de personnes. Mes remerciements et ma gratitude vont à Gabrielle Démians d’Archimbaud pour sa bienveillance et l’intérêt qu’elle a porté à ces travaux ainsi qu’à Michel Fixot qui les a suivis et encadrés de très près pour aboutir à cet ouvrage et à une sincère amitié. Je tiens également à remercier les nombreux fouilleurs, tous bénévoles, qui ont travaillé dans des conditions souvent très difficiles. Je remercie vivement mes collègues du Laboratoire d’archéologie médiévale pour leur aide et leur amitié multidécennales. J’adresse également mes remerciements à Pierre Borderie qui m’a apporté son aide pour les relevés topographiques et l’étude du matériel de Niozelles. Je n’oublierai pas non plus de remercier les propriétaires des sites et tout spécialement M. Alphan pour Niozelles et M. Hugou pour la Moutte à Allemagne-en-Provence. Je remercie enfin mes enfants qui ont eu à entendre, sans doute plus qu’ils ne l’auraient souhaité, mes commentaires et réflexions sur ces sujets qu’ils n’ont pas manqué de trouver austères. Ce fut aussi le cas de Marcelle, ma femme, que je remercie tout spécialement d’avoir accepté la tâche ingrate de corriger le manuscrit original.

Avertissement

12Cet ouvrage relatif aux mottes cástrales de Provence rend compte de recherches menées dans le cadre d’une thèse d’archéologie médiévale soutenue à la faculté des lettres d’Aix-en-Provence (Mouton 2003a). Il ne reproduit pas in extenso le contenu des exemplaires dactylographiés qui sont disponibles à la bibliothèque de l’Université de Provence ainsi qu’au laboratoire d’Archéologie Médiévale Méditerranéenne, ceci pour deux raisons. La première tient au fait que certains passages de la thèse ayant déjà fait l’objet de publications, ont été résumés et le lecteur trouvera en note les indications bibliographiques nécessaires. La seconde répond au souci de rendre la lecture moins fastidieuse en réduisant les passages relatifs aux techniques de fouilles, aux descriptions détaillées d’objets et aux inventaires. C’est pour cette raison que le volume d’annexes n’est pas inclus dans la présente publication. Tout chercheur désireux de prendre connaissance des inventaires de matériel et des données chiffrées ayant servi à la synthèse de l’ensemble des sites pourra se reporter aux exemplaires dactylographiés. En revanche, un index a été réalisé afin de faciliter au lecteur les recherches ponctuelles.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search