Version classiqueVersion mobile

Mémorial pour Else Bloch-von Stritzky

 | 
Ernst Bloch

Mémorial pour Else Bloch-von Stritzky † 2 janvier 1921

 Ernst Bloch

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Elle souriait.

Souvent je ne savais pas pourquoi. Elle se réjouissait, était gaie sans raison, je lui demandais alors si elle se remettait à compter ses doigts. Nul qui a vu son sourire ne pouvait l’oublier.

*

Quelques jours après sa mort survenue le 2 janvier 1921, je dois avoir rêvé d’Else pour la première fois. Je m’éveillai avec un souvenir obscur, informe. Seule me restait la certitude que quelque chose était dans l’ordre, s’était passé comme il fallait – un sentiment agréable.

Mais aujourd’hui, 17 janvier 1921, j’ai rêvé clairement d’Else vers l’aube. Nous attachions de vieux voiliers miniatures à des arbres de Noël (une bonne image pour nous). À nouveau très joyeux. Plus tard, dans les heures bruyantes du matin, un rêve très confus ; j’étais en wagon, il y avait de fausses manœuvres, je me sentais transporté sans volonté (mais non pas contraint, non pas contre ma volonté) dans des wagons, sur des voies électriques, à nouveau il y avait des fausses manœuvres et pourtant j’étais ga...

Auteur

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search