Versión clásicaVersión móvil

Les grandes galeries européennes

 | 
Claire Constans
, 
Mathieu Da Vinha

Décor et iconographie de la galerie

Le discours allégorique dans les galeries au xviiie siècle et l’Espagne : la salle du Trône au Palais royal de Madrid

Joaquín Riaza y José Luis Sancho

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Après la vision emphatique que Le Brun a donnée du personnage de Louis XIV et ses conquêtes au plafond de la Grande Galerie à Versailles, le goût des souverains européens revint, semble-t-il, à la mythologie et à l’allégorie comme instruments de glorification monarchique. Au milieu du xviiie siècle, vers 1760, la galerie des Glaces exerça pourtant une certaine influence, même a contrario, dans les plus importants espaces cérémoniels des deux autres grandes monarchies du continent, l’Autriche et l’Espagne. La Grande Galerie du palais de Schönbrunn et la salle du Trône au Palais royal de Madrid furent ornées presque simultanément de grands décors à fresque, alors que ce genre était tombé en désuétude en France et en Angleterre, et toutes deux énonçaient un message de glorification monarchique où les éloges au souverain régnant étaient formulés dans le langage codifié de la mythologie et de l’allégorie. Mais elles mettaient aussi l’accent sur la diversité des pays où s’étendait le pouv...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2010

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search