Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les grandes galeries européennes

 | 
Claire Constans
, 
Mathieu Da Vinha

Décor et iconographie de la galerie

La galerie de portraits entre architecture et littérature : essai de typologie

Friedrich Polleross

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dès le xvie siècle, on rencontre tous les types fonctionnels et iconographiques de galeries de portraits, sous diverses combinaisons possibles : des séries de peintures, de sculptures ou d’armures, et des séries de représentations d’empereurs antiques, de monarques modernes, d’ancêtres et membres d’une famille, de patrons, d’hommes illustres, de femmes fortes et de beautés. Comme pour l’ensemble des galeries, la galerie de portraits pose le problème d’une double signification dans la mesure où il s’agit à la fois d’une salle étroite avec une décoration fixe, mais aussi d’une collection de peintures ou de sculptures exposée dans une architecture indépendante1. En effet, il y a souvent dans les châteaux, à côté d’une galerie spécialement construite pour abriter des portraits, d’autres collections de portraits2. En outre, le terme de « galerie » recouvre aussi des séries de portraits dans des livres3. Les relations étroites entre ces trois catégories sont déjà évidentes à la cour human...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540