Version classiqueVersion mobile

Les grandes galeries européennes

 | 
Claire Constans
, 
Mathieu Da Vinha

Structure architecturale de la galerie

La galerie : une affaire d’architecte ? L’exemple de la Grande Galerie de Versailles

Alexandre Maral

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour comprendre le processus de conception et de réalisation de la Grande Galerie de Versailles, l’examen des parts respectives de Jules Hardouin-Mansart et de Charles Le Brun se révèle tout à fait fondamental, le chantier ayant dès l’origine fait l’objet d’une double maîtrise d’œuvre1. Dès 1678, en effet, l’architecte participa à l’élaboration d’un espace, à la définition d’une ordonnance, à la proposition d’un système de grand décor. Mieux, il sembla occuper une place de plus en plus affirmée au cours du chantier, même si sa contribution, depuis lors, a généralement été passée sous silence ou au mieux discrètement évoquée, citée pour mémoire au sein d’un panégyrique de l’œuvre de Le Brun2.

L’analyse des rapports entre l’architecte et le premier peintre ne prend néanmoins tout son sens qu’à la lumière d’une réflexion plus large sur la définition de la Grande Galerie de Versailles, pensée, réalisée et utilisée avant tout comme un espace architectural. À cet égard, il importe désormai...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search