Version classiqueVersion mobile

Les funérailles princières en Europe, XVIe - XVIIIe siècle. Volume 1

 | 
Juliusz A. Chrościcki
, 
Mark Hengerer
, 
Gérard Sabatier

Les aléas des funérailles princières

De Ferrare à Modène mort et funérailles des Este, xvie-xviiie siècle

Giovanni Ricci

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un célèbre adage du droit médiéval décrète : « Le mort saisit le vif », exprimant ainsi le transfert automatique des droits des morts aux héritiers1. Mais lorsqu’il s’agit d’évoquer les stratégies funéraires la formule devrait être inversée. Dans ce cas, en effet, c’est plutôt le vif qui saisit le mort ; ce sont les vivants qui étendent leurs droits sur les défunts, en mettant ces derniers au service de leurs ambitions personnelles et de leurs projets politiques. Il s’agit là d’un procédé courant et presque universel. La spécificité du phénomène présenté ici est qu’il est sans cesse relancé par ses ambitions. Les vivants tentent, de diverses manières, d’exploiter de façon cérémonielle leurs morts ; mais, à chaque fois déçus, ils se tournent ailleurs, à la recherche de nouveaux modèles, sans qu’aucun d’eux parvienne à ancrer une tradition. Les vivants et les morts sur lesquels repose cette enquête sont les seigneurs de la maison d’Este. Représentants de la plus ancienne aristocratie ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search