Version classiqueVersion mobile

Les funérailles princières en Europe, XVIe - XVIIIe siècle. Volume 1

 | 
Juliusz A. Chrościcki
, 
Mark Hengerer
, 
Gérard Sabatier

Les paradigmes des grandes monarchies

Les pompes funèbres des Bourbons, 1666-1789

Frédérique Leferme-Falguières

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

À partir de la seconde moitié du xviie siècle, la pompe funèbre se développe considérablement, marquant une évolution des sensibilités face à la mort. Ce mouvement, qui s’inscrit dans le cadre du développement de la piété baroque encouragé par la Contre-Réforme, renforce l’ostentation funéraire et le goût pour le macabre. « Ce grand cérémonial de la mort » analysé par Pierre Chaunu1 prend à la cour un relief tout particulier. La pompe funèbre observée pour les princes atteint une dimension exceptionnelle. Cette évolution est à mettre en relation avec les transformations globales que subit le cérémonial monarchique en France au cours du xviie siècle. Alors que les funérailles du roi perdent de leur spécificité avec l’abandon de l’effigie à partir des obsèques de Louis XIII, la pompe funèbre se développe pour tous les membres de la famille royale. Avec ces cérémonies funéraires, c’est la famille royale dans son ensemble qui participe à la représentation monarchique.

Les sources témoign...

Auteur

Centre de recherche du château de Versailles

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search