Version classiqueVersion mobile

Les funérailles princières en Europe, XVIe - XVIIIe siècle. Volume 1

 | 
Juliusz A. Chrościcki
, 
Mark Hengerer
, 
Gérard Sabatier

Les funérailles princières en Europe xvie-xviiie siècle

Juliusz A. Chróscicki, Mark Hengerer et Gérard Sabatier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il est bien des manières de s’intéresser aux funérailles des détenteurs du pouvoir. On peut les considérer comme un rituel de passage de la vie à la mort – ou d’une vie à une autre –, de transmission de pouvoir d’un homme (ou d’un clan) à un autre. Cette thématique du passage est celle de l’approche anthropologique, avec Arnold Van Gennep (Les rites de passage, 1909), Victor Turner (Le phénomène rituel, 1990 [1969]) ou Clifford Geertz (Negara : The Theatre State in Nineteenth-Century Bali, 1980) ou encore, plus près de notre objet, Edward Muir (Ritual in Early Modern Europe, 1997). On peut aussi les aborder comme participant de l’histoire des sensibilités et des comportements, avec Philippe Ariès (L’homme devant la mort, 1977) ou Michel Vovelle (La mort et l’Occident, de 1300 à nos jours, 1983). Les historiens de l’art et du spectacle y ont trouvé une abondante matière, tant à propos des apparats éphémères, décorations des sanctuaires, chapelles ardentes et catafalques que de la sta...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search