Version classiqueVersion mobile

¿Louis XIV espagnol?

 | 
Gérard Sabatier
, 
Margarita Torrione

Religion et imaginaires

Philippe V et Louis XIV : héroïsme et imaginaire populaire dans la littérature de colportage pendant la guerre de Succession d’Espagne

Céline Gilard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsqu’il arriva à Madrid en 1701, Philippe V fut accueilli avec enthousiasme en Castille. Élevé à Versailles, prince d’une nation qui était l’ennemie héréditaire de l’Espagne, le duc d’Anjou fut pourtant perçu tout de suite comme le successeur légitime de Charles II, dernier Habsbourg d’Espagne. Il faut croire que le voyage qui le conduisit de Versailles à Madrid donna lieu à d’autres transferts, à d’autres héritages, imaginaires et symboliques quant à eux. En effet, entre 1700 et 1710, l’imaginaire collectif espagnol et plus précisément castillan, et les efforts de la propagande pour le séduire firent successivement de Philippe V un Habsbourg à la force de Samson, un bandit d’honneur et un roi biblique afin d’affirmer non seulement son droit à régner sur l’Espagne, mais encore la perfection absolue de son essence royale. Les textes révèlent que les métamorphoses poétiques de Philippe V s’étendirent souvent à son glorieux grand-père…

Ces processus imaginaires sont observables à trav...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search