Version classiqueVersion mobile

¿Louis XIV espagnol?

 | 
Gérard Sabatier
, 
Margarita Torrione

Religion et imaginaires

De la piété personnelle de Louis XIV

Bernard Hours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

De quoi parle-t-on vraiment lorsque l’on évoque la piété d’un prince ? Peut-on aborder cette question de la même manière qu’on le ferait pour n’importe lequel de ses sujets, qu’il fût aristocrate ou roturier ? Autrement dit, le pouvoir transfigure-t-il tout ce qui se rapporte à lui, y compris le plus intime et le plus profond ? Il est trop facile d’admettre que l’historien ne saurait sonder les reins et les cœurs parce qu’il ne pourra jamais accéder à l’intériorité qu’à travers les signes extérieurs dont la trace aura été conservée, à moins que des écrits, rares lorsqu’il s’agit de princes, ne dévoilent une partie du secret des consciences. Une autre dimension doit être prise en compte, consubstantielle à toute analyse de la personne des souverains et dérivée de la distinction classique des deux corps symbolique et naturel du roi : tout monarque est à la fois homme public et simple particulier, dépositaire de l’État et acteur d’une vie privée. Cependant, partir à la recherche de la ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search