Version classiqueVersion mobile

¿Louis XIV espagnol?

 | 
Gérard Sabatier
, 
Margarita Torrione

Usages de cour

Les usages de cour à Madrid et à Versailles

Béatrix Saule

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’une des plus grandes divergences entre cour d’Espagne et cour de France était, au dire des voyageurs et des diplomates, mais aussi des rois eux-mêmes, tout simplement la présence – ou l’absence – du monarque dans son lieu. Visible nulle part, mais virtuellement présent partout – il surveillait à travers des claires-voies ses ministres en conseil –, le roi d’Espagne avait bâti son mystère sur son inaccessibilité. Le roi de France au contraire, anticipant sur les chefs d’État modernes, cultiva le bain de foule comme stratégie de gouvernement. L’accès au roi fut-il ce critère de radicale différence, ou était-il en fait plus subtilement modulé ? À l’instar de cette pratique, on reviendra ici sur l’examen de ces comportements où l’on retrouve autant de convergences que de différences (et inversement).

L’accès au roi

On peut lire dans les Mémoires de Louis XIV pour l’année 1662 : « D’aussi loin que nos historiens nous en peuvent instruire, s’il y a quelque caractère singulier dans cette m...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search