Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Les premiers fruits

 | 
Françoise Douaire-Marsaudon

Quatrième partie. Tonga Comme Kainga

Chapitre 19. Bisexualité et incestes gémellaires : le temps du mythe

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändler im PDF- und ePub-Format online erworben werden. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

Les mythes tongiens montrent la cohérence des représentations de l’ordre socio-cosmique tel qu’il existait avant l’imposition du christianisme. On verra la place qui y est reservée à la bisexualité et à la gémellité et on en proposera une interprétation.

UN AU-DELÀ POLYMORPHE

Dans les traditions orales tongiennes, l’au-delà est constitué d’au moins cinq domaines, habités par les esprits des morts et les divinités. Outre l’espace contigu au monde des vivants, il s’agit de quatre royaumes explicitement définis : le Lolofonua, le monde souterrain ; le Langi, le royaume céleste ; le Po, le domaine de la nuit ; enfin le Pulotu qui représente les champs Élysées tongiens1.

Le monde souterrain ou Lolofonua

C’est tout ce qui se situe sous la surface de la terre2. C’est une « immense région [...] entourée par les eaux fangeuses de l’océan qui recelaient les fondements de la terre » (Caillot 1914 : 244 n.3). Endroit obscur, illuminé cependant par une étrange lueur, un sentier y mène, dont l’entrée...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1998

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540