Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Les premiers fruits

 | 
Françoise Douaire-Marsaudon

Quatrième partie. Tonga Comme Kainga

Chapitre 16. la paire royale : Tu’i Tonga et Tu’i Tonga Fefine

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

LE TU’I TONGA

Le terme

Le mot Tu’i Tonga désigne le chef suprême de la société tongienne. Le terme tu’i désigne avant tout un titre, porté uniquement par les représentants en fonction des trois dynasties royales : Tu’i Tonga, Tu’i Ha’atakalaua et Tu’i Kanokupolu. Selon P. Kirch, alors que le terme ariki qui désigne le chef, est utilisé, sous des formes diverses (ali’i, aliki, ‘eiki, etc.) dans toute la Polynésie, celui de tu’i n’existe qu’en Polynésie occidentale et à Fidji. Il est souvent suivi d’un lieu géographique : tu’i/lieu, l’ensemble signifiant alors « seigneur ou maître de tel lieu ». P Kirch propose l’hypothèse selon laquelle le terme tu’i « représente le développement d’un second niveau de la hiérarchie des chefs » (1984 : 223)1. Cette hypothèse, qui correspondrait bien aux faits tongiens, est renforcée par deux observations faites par Cook. L’une a trait au vocabulaire : selon Cook, le terme de ‘eiki (forme tongienne de ariki) qui désigne les chefs, n’était lui-même appliq...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1998

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540