Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Les premiers fruits

 | 
Françoise Douaire-Marsaudon

Première partie. Les unités sociales contemporaines

Chapitre 4. Le village

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

UNE ORIGINE CONTESTÉE

Les archéologues ont longtemps considéré que l’archipel tongien ne connaissait pas de villages comme il en existe aujourd’hui, la population étant dispersée sur l’ensemble du territoire1. Ce serait sous la pression des guerres civiles qui éclatèrent dans l’archipel à la fin du xviiie siècle que les habitants se seraient regroupés autour de constructions fortifiées, censées pouvoir leur assurer un minimum de sécurité. Ces forteresses qui étaient appelées kolo — exactement du même nom qui sert aujourd’hui à désigner le village — pouvaient servir en effet de refuge à un nombre élevé de civils2.

Cependant, pour D. Burley, le modèle d’un peuplement dispersé sous forme de groupes de parents vivant sur leur plantation, suivi d’un regroupement de la population en « villages » sous la pression des guerres civiles, ne correspondrait pas à la réalité, beaucoup plus complexe (Burley 1994). Les recherches récentes accomplies par l’archéologue à Ha’apai montreraient l’existenc...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1998

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540