Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Les premiers fruits

 | 
Françoise Douaire-Marsaudon

Note sur l’orthographe

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

La langue tongienne a été transcrite phonétiquement. Avant 1943, le son ng était écrit avec un g et les écoles wesleyennes utilisaient les lettres b et j là où les écoles catholiques utilisaient un p et un s. En 1943, le prince Tupouto’a — le roi actuel — alors ministre de l’Éducation, réforma l’orthographe en substituant le ng au g et en imposant l’usage uniforme des t, p et s, en place des d, b et j. En outre, il institua le stop glottal dans les textes écrits lorsque le son correspondant survenait dans le discours (Wood Ellem 1981 : Vl). Cette réforme de l’orthographe a été utilisée dans la grammaire tongienne de Churchward (1953) ainsi que dans le dictionnaire du même auteur (1959). Dans ces deux ouvrages, les voyelles longues sont indiquées par un macron. Dans le texte du présent ouvrage, on a adopté l’orthographe officielle alors que dans les textes cités en référence, on a conservé l’orthographe originale.

En ce qui concerne les langues de Wallis et de Futuna, on a conservé la...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1998

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540