Version classiqueVersion mobile

La vérité est ailleurs

 | 
Jean-Pierre Dozon

La sorcellerie d’une communauté villageoise africaine comme phénomène exemplaire de dédoublement

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

À dire vrai, ce n’est pas d’abord pour livrer un bon modèle d’imaginaire paranoïde que la série X-Files et ses deux principaux personnages ont été ainsi placés en incipit. C’est bien plutôt parce que, dès son commencement, dès ses premières saisons dans les années 1990, j’en devins un téléspectateur assidu, non seulement parce que j’y prenais un certain plaisir, mais aussi parce que j’y trouvais un intérêt oserais-je dire intellectuel. Et cet intérêt ne tint pas aux rapports qu’il était possible d’établir avec les théories du complot et leurs traitements dans beaucoup d’autres fictions états-uniennes. À l’époque, du reste, lesdites théories n’avaient pas encore donné lieu à une abondante littérature, même s’il était loisible d’en découvrir quelques versions spécifiquement françaises à la lecture de penseurs hypercritiques, tel que Guy Debord ou Jean Baudrillard, pour lesquels tout ce qui se donnait à voir et à entendre n’était pour le premier que système « spectaculaire généralisé »...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search