Version classiqueVersion mobile

À qui appartiennent les images ?

 | 
Sylvie Lindeperg
, 
Ania Szczepanska

Les archives dans tous leurs états

Le film comme fabrique d’une contre-histoire

Entretien avec Jean-Gabriel Petiot, Cinéaste, réalisateur du long métrage Une jeunesse allemande (2015)

Jean-Gabriel Périot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une jeunesse allemande, votre documentaire sur l’histoire du mouvement de la RAF (Fraction armée rouge) est exclusivement composé d’images d’archives, sans recours au commentaire off. Ces documents audiovisuels proviennent de fonds très divers : émissions de télévisions et de radios – principalement allemandes mais également françaises –, travaux de l’Académie allemande du film et de la télévision de Berlin (DFFB), films militants, fonds privés des anciens membres de la RAF. Comment cette forme s’est-elle imposée à vous ?

Cette forme n’est pas inédite dans mon travail : nombre de mes courts métrages ont déjà été réalisés à partir d’images d’archives sans commentaire1. Le choix des archives m’est apparu évident pour Une jeunesse allemande en raison de la singularité de l’histoire que je souhaitais raconter : les images ont en effet joué un rôle majeur dans la trajectoire des membres de la RAF. À ma connaissance, c’est en effet le seul groupe de lutte armée du xxe siècle dont les membr...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search