Version classiqueVersion mobile

Civilisation ou barbarie

 | 
Ernesto Ottone

La tardive et tumultueuse amorce du xxe siècle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Davantage rattachées au xixe siècle, les quinze premières années du xxe, avant la Première Guerre mondiale, virent la révolution industrielle venir à maturité, le processus d’urbanisation s’accentuer, les richesses se concentrer, les inégalités se creuser, tandis que les classes moyennes étaient encore balbutiantes et les pauvres constituaient partout la grande majorité de la population.

L’Europe demeurait le centre du monde, les États-nations avaient fini de se former et la répartition coloniale en Afrique et en Asie était pour l’essentiel bouclée.

Cependant, la constitution de l’État italien fut tardive, ne s’achevant qu’en 1870, après la conquête de Rome. Dans son roman Le Guépard, l’écrivain sicilien Giuseppe Tomasi di Lampedusa dépeignit très finement la fin du royaume bourbon des Deux-Siciles, renversé par les « chemises rouges » de Giuseppe Garibaldi et passé sous l’administration de l’armée du Piémont. Cette dernière mena à bien l’unification du pays, imposant la marque du Nor...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search