Version classiqueVersion mobile

Diviser pour unir ?

 | 
Michel Wieviorka
, 
Hervé Le Bras
, 
Rebecca Lemos Igreja
, 
et al.

De la naissance de « l’immigré » aux statistiques ethniques : trente-cinq ans d’histoire de la statistique publique

France Guérin-Pace

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

De la mesure de l’intégration des immigrés, dans les années 1990, à la lutte contre les discriminations des années 2000, des origines géographiques des personnes à leurs origines ethniques, de nombreuses tentatives ont été faites depuis le début des années 1980 pour mesurer, qualifier, et saisir la population immigrée en France. On peut distinguer deux grandes sphères dans la méthode de recueil des données pour la statistique publique.

D’un côté, on trouve l’opération de recensement à caractère obligatoire ; même si cette opération n’est plus exhaustive depuis 20041, elle permet d’établir des statistiques sur l’ensemble de la population vivant sur le territoire français. Le questionnaire de recensement est administré sous forme de « dépôt-retrait » par un enquêteur. Il a peu évolué concernant le recueil de l’altérité depuis le premier dénombrement de la population effectué en 1801. L’information sur la nationalité a été introduite en 1851, seulement pour les étrangers, le reste de la...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search