Version classiqueVersion mobile

Déconstruire la guerre

 | 
Marc-Antoine Pérouse de Montclos

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les chiffres peuvent donner un état des lieux de la violence, mettre en évidence des tendances et aider à cartographier les zones de danger. Mais ils ne nous fournissent guère d’explications. Les corrélations, rappelons-le, n’établissent pas de liens de causalité, à moins de considérer que les lits sont des endroits très dangereux au motif que plus de 90 % des gens y meurent. Tout au plus est-il raisonnable de supposer qu’il n’y a pas de liens de causalité lorsqu’il n’y a pas de corrélations : si peu de gens mourraient dans leur lit, on pourrait ainsi en conclure que les lits ne sont pas des endroits dangereux. En revanche, les convergences et les coïncidences ne nous renseignent pas beaucoup sur les mécanismes qui provoquent une augmentation ou une diminution des violences mortifères. Il nous faut donc revenir plus en détail sur un phénomène majeur et inaperçu qui est en train de bouleverser l’avenir de l’humanité.

Je veux parler ici de la diminution de la mortalité violente, une te...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search