Version classiqueVersion mobile

Déconstruire la guerre

 | 
Marc-Antoine Pérouse de Montclos

La bataille des mots

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au-delà des risques de politisation et des difficultés d’accès au terrain, le chercheur qui travaille sur les situations de violence se heurte à des défis d’ordre sémantique et théorique. Commençons par les premiers.

La polysémie du terme « guerre » est éloquente à cet égard. Elle renvoie en effet à des notions fort différentes. Certaines prennent la forme d’euphémismes, telles les « guerres de services » ou les « guerres du football ». D’autres évoquent des situations plus violentes mais sans véritable dimension politique, telles les « guerres de gangs ». A priori, toutes les guerres sont des conflits. En revanche, tous les conflits ne sont pas des guerres. Les guerres sont généralement comprises comme des luttes armées et des affrontements militaires qui font des morts et qui, d’une manière ou d’une autre, engagent l’État. Les choses se compliquent cependant quand il s’agit d’étudier des régions dont les frontières sont poreuses, où les pouvoirs publics sont quasiment absents et où...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search