Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Cosmos, magie et politique

La musique ancienne de la Chine et du Japon

Hors collection

Éditeur : Éditions de la Maison des sciences de l’homme

Lieu d’édition : Paris

Publication sur OpenEdition Books : 30 janvier 2013

Collection : Hors collection

Année d’édition : 1992

Nombre de pages : 199


Présentation

La musique «élevée» prend son essor en Chine dès avant notre ère, se répand dans tout l'Extrême-Orient et se développe pendant plusieurs siècles. Étroitement liée au confucianisme et à son entreprise de régulation politique et sociale, l'élaboration de cette musique est rendue possible par le progrès de la pensée scientifique chinoise aux Ve-IIIe siècles avant notre ère. Dans les siècles qui suivent la Chine s'ouvre largement aux musiques venues des « Contrées occidentales » (Asie centrale, Inde, monde gréco-romain). En même temps son influence s'étend vers le nord-est du continent asiatique, et jusqu'au Japon. La musique gagaku qui se développe dans ce pays à partir des VIe-VIIe siècles est une musique empruntée. Grâce au modèle chinois, le Japon échappe à la longue période d'élaboration de la théorie musicale qu'a connue la Chine, et à travers ce modèle il absorbe de nombreux éléments venus des « Contrées occidentales ». L'analyse des structures musicales du gagaku aide à identifier ces diverses strates. Cette étude comparative nous invite donc à réfléchir sur la nature de transferts «culturels» générés par des impératifs politiques ainsi que sur les modalités de ces transferts entre pays au développement inégal, en même temps qu'elle éclaire l'évolution de l'art musical : une évolution procédant par étapes et ruptures, étroitement liée au progrès de la connaissance scientifique et de l'appréhension rationnelle du monde.


Sommaire

I. Histoire de la musique chinoise

II. Histoire de la musique japonaise

III. Les conceptions philosophiques de la musique en Chine et au Japon


Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.