Version classiqueVersion mobile

Lire les sciences sociales. Volume 6/2008-2013

 | 
Gérard Mauger
, 
Louis Pinto

1/ La représentation du monde

La représentation du monde

Louis Pinto

Texte intégral

1La sociologie des représentations du monde social (à commencer par la sociologie de la sociologie) implique une sociologie des producteurs de ces représentations permettant de comprendre d’abord leur position dans un espace spécifique où différentes représentations sont en compétition et ensuite leur position dans d’autres espaces. Mais il faut faire un effort supplémentaire d’analyse quand, face à des univers étrangers ou lointains, les repères familiers procurés par les catégories de pensée et les catégories institutionnelles ne peuvent être d’aucun secours, ce qui est le cas, par exemple, lorsqu’on doit tenter de comprendre comment la représentation scientifique du monde social a pu se constituer.

2Étudier des représentations revient à se demander ce que sont les croyances (religieuses, politiques, intellectuelles, éthiques...) des agents pour autant qu’elles sont publiques et quelles ont des effets sur les pratiques sociales. Sous un nom ou sous un autre, c’est bien ce qui intéresse les sociologues quelles que soient leurs options théoriques. La difficulté commence lorsqu’on cherche concrètement à saisir, délimiter, analyser des représentations déterminées.

3Problème de méthode. Comment et en quel lieu va-t-on saisir ces représentations ? Dans des textes, des discours oraux ? Sous forme explicite ou implicite ? Sous forme d’idéologie ou sous forme de doxa ? Comment constituer un corpus ? Faut-il prendre en considération les produits les plus élaborés ou ne vaut-il pas mieux se situer en deçà, dans les expressions les plus naïves ? Et finalement, en quoi la sociologie se distingue-t-elle de l’histoire des idées ?

4Problème de délimitation, d'identité et de synonymie. Quel groupe de croyances faut-il englober ? Comment décider de ce qui constitue une même signification, une même pensée ? De ce qui constitue des variantes dotées à peu près d’une même signification et, enfin, de ce qui constitue une représentation différente (par exemple, le populisme a-t-il une relative unité, avec des variantes de droite extrême et de gauche extrême) ?

5Problème de genèse. Qu’est-ce que les nouvelles représentations remplacent, refoulent, réinterprètent, contredisent ?

6Problème politique. Comment se combinent l’activité cognitive de découpage du réel et l’action sur le monde ?

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search