Version classiqueVersion mobile

Formations économiques et politiques dans le monde andin

 | 
John Victor Murra

In fine

XI. Hommage au « maestro » John V. Murra1 (1916-2006)

Ana Maria Lorandi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

On m’a demandé d’accomplir le triste devoir d’écrire cet hommage à John Murra qui a été mon très apprécié maître et ami et qui est mort le 16 octobre 2006 à l’âge de 90 ans. Les traces de son œuvre resteront inscrites dans l’histoire des Andes mais aussi de toute l’Amérique. Nous avons perdu l’un des plus grands maîtres, quelqu’un qui a montré à quatre générations le chemin pour comprendre à fond les réalités, très souvent douloureuses, de notre société américaine originaire.

Né Isak Lipschitz à Odessa, Ukraine, le 24 août 1916, il changea son nom par celui de John Victor Murra lorsqu’il s’installa aux États-Unis. Murra ou Mura signifie « mûres noires » et cela a été son surnom roumain à cause de ses yeux noirs perçants ; Victor pour montrer sa radicalité politique et John pour se sentir protégé par un certain anonymat parmi les Américains2. Les craintes provoquées par la révolution russe de 1917 et la guerre civile qui s’ensuivit poussèrent sa mère à fuir vers la Roumanie, pays où i...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search