Version classiqueVersion mobile

Sociétés en guerres

 | 
Rémy Bazenguissa-Ganga
, 
Sami Makki

Introduction. Ethnographies des mobilisations violentes : état d’une réflexion collective

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le contexte de la fin de la guerre froide se caractérise par de grandes incertitudes face aux nouvelles dynamiques « globales » d’instabilité et de représentation des menaces transnationales qui alimentent des conflits souvent qualifiés d’asymétriques1. Ce livre présente les résultats d’un programme collectif de recherches2 intitulé « Transformations des guerres : dispositifs privés et publics de gestion de la violence » – dénommé plus couramment « Transguerres » –, qui part d’approches empiriques et qualitatives pour rendre compréhensibles certains aspects fondamentaux de ces nouvelles évolutions. La question de la redéfinition des rapports entre les sphères privée et publique est centrale dans cette perspective. D’un côté, des mobilisations violentes se produisent tant au sein de mondes privés que de formes socialisées nettement plus structurées qui interfèrent avec le fonctionnement des institutions étatiques (les ministères de la Défense et des Affaires étrangères, les Forces ar...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search