Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Traduire : transmettre ou trahir ?

 | 
Jennifer K. Dick
, 
Stephanie Schwerter

V. Interculturalité et les arts à travers la traduction

Les adaptations de Vladimir Loukine et le statut de la traduction dans le développement du théâtre russe au xviiie siècle : enjeux et représentations

Carole Chapin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le théâtre russe du xviiie siècle a été peu reconnu par la postérité. Pourtant, qui s’intéresse à l’histoire de la société russe ne manque pas de remarquer le goût prononcé des hommes de ce siècle pour ce divertissement qui envahit alors la cour et les salons, et s’ouvre progressivement à un public plus large. Cet engouement est d’autant plus fort qu’il est relativement nouveau1.

L’objet de notre étude est un jeune théâtre dont le développement se heurte à un obstacle majeur : l’absence de répertoire national. Il faut donc, pour satisfaire les goûts du public, importer et traduire – rattraper, pour ainsi dire – les traditions théâtrales, mais aussi suivre les modes et les adapter aux préférences des Russes. C’est la lourde tâche des premiers dramaturges, qui doivent assimiler en quelques années la naissance et la réforme du théâtre, le classicisme et les nouvelles formes, dans une langue divisée entre la pratique littéraire dite noble et l’usage oral dit vulgaire. Apparemment, cette ...

Auteur

Prépare une thèse de littérature comparée consacrée à la diffusion des théories et des idées théâtrales dans la presse européenne du xviiie siècle. Ses recherches, menées sous la co-direction de Jean-Paul Sermain et d’Alexandre Stroev, portent particulièrement sur les échanges entre la France, l’Angleterre et la Russie. Elle pratique parallèlement des activités de traduction et d’interprétariat littéraire et scientifique, en russe et en anglais.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540