Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Traduire : transmettre ou trahir ?

 | 
Jennifer K. Dick
, 
Stephanie Schwerter

II. Discours et pouvoir : la traduction socio-théorique

La dimension interculturelle de la communication de masse. Une comparaison des messages publicitaires en France et en Allemagne

Nadine Rentel

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Introduction

Analyser des textes dans une perspective interculturelle, c’est partir de l’hypothèse que chaque forme de communication est influencée par des normes culturelles qui se manifestent à tout niveau d’un texte : au niveau de sa structure, de sa typographie, de ses contenus, ou au niveau du choix des moyens linguistiques (Hahn, 2000 : 28). Analyser de la publicité dans le cadre de cette théorie nous invite à nous demander s’il est possible de créer un message publicitaire unique et standardisé que l’on puisse utiliser dans n’importe quelle communauté linguistique et culturelle, ou s’il est nécessaire d’adapter la forme et le contenu du message à la culture-cible (Stöckl, 2004 : 244). Et lorsque les messages publicitaires présentent des différences, comment peut-on les identifier et les décrire ? Quelles valeurs et quels concepts culturels ces différences reflètent-elles ?

La communication de masse couvre un vaste champ de réalisations différentes : les messages transmis à la t...

Autor

Professeur de langues romanes (français et italien) à la faculté de langues étrangères appliquées et de communication interculturelle de l’université des sciences appliquées de Zwickau (Allemagne). En 2010-2011, elle a occupé un poste d’assistante « postdoc » à l’université de sciences économiques et commerciales de Vienne. De 2006 à 2010, elle a travaillé en tant que lectrice dans les universités de Franche-Comté et de Paris IV – Sorbonne. De 2008 à 2010, elle a géré au bureau parisien le programme des lecteurs en France de l’Office allemand des échanges universitaires.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540