Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Traduire : transmettre ou trahir ?

 | 
Jennifer K. Dick
, 
Stephanie Schwerter

II. Discours et pouvoir : la traduction socio-théorique

De Kafka à la théorie postcoloniale : l’invention de la « littérature mineure »1

Dirk Weissmann

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La notion de minor literature occupe aujourd’hui une place centrale outre-Atlantique au sein des « études culturelles » (Behdad, 2005 : 224 ; Lambert, 2006 : 41 ; Suchet, 2009 : 55 ; Bignal, 2010 : 69 et 254), notamment dans ce qu’on appelle les postcolonial studies ou la postcolonial theory2. L’origine de cette notion remonte loin : à un passage du journal intime de Franz Kafka, où l’écrivain praguois de langue allemande esquissait, fin 1911, un « schéma des caractéristiques propres aux petites littératures » (Kafka, 1983 : 154 et suivantes).

La genèse de ce concept passe par le biais d’une « traduction transmission » en plusieurs étapes et en plusieurs langues, dont le relais le plus important est le livre français Kafka : pour une littérature mineure, publié en 1975 par Gilles Deleuze et Félix Guattari. Ce célèbre essai aura contribué à jeter un pont à travers tout un siècle entre, d’une part, la littérature de langue allemande écrite à Prague à la fin de l’Empire austro-hongrois ...

Auteur

Maître de conférences en langue et littérature allemandes à l’université Paris-Est Créteil. Membre de l’Institut des mondes anglophone, germanique et roman (IMAGER), ses recherches portent principalement sur l’interculturalité dans la littérature allemande moderne et contemporaine : transferts culturels, littérature et migration, plurilinguisme, etc. En outre, il travaille sur des questions de traductologie littéraire et s’intéresse à la didactique de la traduction.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540