Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Traduire : transmettre ou trahir ?

 | 
Jennifer K. Dick
, 
Stephanie Schwerter

I. Pratiques, techniques et outils

Traductions sociales : les défis du conflit des représentations

Salah Basalamah

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Que ce soit dans l’espace social ou dans la réflexion universitaire qui s’y applique, le phénomène de transmission est fait de processus de traduction. C’est d’autant plus vrai que la prudence qui consiste à mettre en question la possibilité même de transmettre (la transmissibilité) trouve son pendant dans l’interrogation sur la traductibilité (Sallis, 2002). À la question « Peut-on traduire ? » correspond évidemment la question « Peut-on transmettre ? » Aujourd’hui, la traduction n’est plus régie par « le principe de fidélité1 », et l’on peut supposer que la transmission aussi est désormais libérée de l’illusion que l’on puisse appliquer un tel principe. En effet, si traduire consiste à transformer autant qu’à transférer, et si l’on reconnaît aujourd’hui qu’un soupçon d’infidélité et de trahison est inséparable de cette action (Nouss, 2001 ; Durastanti, 2002) – ces facteurs transformateurs doivent aussi s’appliquer à la transmission.

Nous avons postulé que transmettre, c...

Auteur

Actuellement professeur agrégé à l’École de traduction et d’interprétation de l’université d’Ottawa. Il est l’auteur de l’ouvrage Le droit de traduire. Une politique culturelle pour la mondialisation (2009) paru aux Presses de l’université d’Ottawa. Il a également traduit en français l’ouvrage de Fred A. Reed : Images brisées sur l’histoire de l’iconoclasme en Syrie, paru en 2010 chez VLB, à Montréal. Ses domaines de recherche vont de la philosophie au droit de la traduction, en passant entre autres par le postcolonialisme, les Cultural Studies, les philosophies sociale et politique, ainsi que l’islam et les musulmans d’Occident.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540