Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’identification biométrique

 | 
Ayse Ceyhan
, 
Pierre Piazza

Table des matières

Pierre Piazza et Ayse Ceyhan

Introduction

I. Les racines historiques de la biométrie

Chapitre 1

Vincent Denis

Identifier par le corps avant la biométrie aux xive-xixe siècles

Marques et « signals »
Le visage et la taille : la mise en forme du « signalement »
Vers une « science de l’identification »
Obstacles et problèmes

Chapitre 2

Ilsen About

Classer le corps : l’anthropométrie judiciaire et ses alternatives, 1880-1930

Les principes discutés du système anthropométrique de classement
Des alternatives aux mesures du corps : l’identification par la main et l’œil
Du corps au chiffre : la tentation numérique

Chapitre 3

Simon A. Cole

La saisie de l’ADN aux États-Unis et au Royaume-Uni à des fins d’identification des individus : origines et enjeux

Police scientifique et profilage ADN
La prise d’ADN : une saisie ? Enjeux et critiques
Base de données des interpellés ou base de données universelle ?

II. Économie, normalisation et évaluation des dispositifs biométriques

Chapitre 4

Nacer Lalam et Franck Nadaud

La biométrie : un secteur rentable soutenu par la commande publique

Les grandes tendances de l’évolution récente du marché de la biométrie
La diffusion rapide de la biométrie à partir des États-Unis et de l’Europe
Une offre de systèmes biométriques relativement concentrée face à une demande majoritairement institutionnelle
La complexification de la chaîne de valeur du secteur de la biométrie
Le financement de la R&D dans le secteur de la biométrie par le secteur privé

Chapitre 5

Bernard Didier et Carole Pellegrino

Les technologies identitaires biométriques : que fait l’Europe face aux États-Unis ?

Les acteurs industriels européens fortement concurrencés par leurs homologues nord-américains
Un enjeu politique international diversement appréhendé des deux côtés de l’Atlantique
Une politique de protection des données personnelles favorable à l’Europe ?

Chapitre 6

Nicolas Delvaux

Les normes biométriques : réflexions sur le processus d’élaboration d’un corpus technique de portée internationale

Brève genèse de l’essor mondial des normes biométriques en matière d’empreintes digitales
La création du Comité international de normalisation de la biométrie : le SC37
Principaux enjeux
L’image faciale, l’empreinte digitale et l’iris
La conformité et l’impact des normes biométriques

Chapitre 7

Bernadette Dorizzi

Les taux d’erreurs dans le recours aux identifiants biométriques

Généralités sur les systèmes biométriques
Comment un système biométrique fonctionne-t-il ?
L’architecture d’un système biométrique
L’exactitude d’un système biométrique
Limites technologiques et taux d’erreurs souhaitées dans une application donnée
Variabilités des données et erreurs associées
Le déroulement des évaluations
Propos introductifs
Les campagnes d’évaluation technologiques des systèmes biométriques
Évaluations à base de scénarios
Quelques échecs de déploiements d’applications biométriques

III. Usages civils de la biométrie

Chapitre 8

Gaëlle Deharo

L’identification biométrique dans l’entreprise

L’intégration des techniques biométriques dans l’ordre interne de l’entreprise
L’intégration des applications biométriques dans l’architecture entrepreneuriale
L’intégration des applications biométriques dans la structure en réseau
L’implication de l’humain dans la mise en œuvre des procédés biométriques
L’instrumentalisation professionnelle de l’humain
Vers une remise en cause des droits des employés au sein de l’entreprise ?

Chapitre 9

Xavier Guchet

La biométrie à l’école : une approche anthropologique

Le pouvoir biométrique, un nouveau « biopouvoir » ?
Le primat de la gestion. La biométrie comme analyseur des « sociétés de contrôle »
Des corps « déterritorialisés » et non « reterritorialisés » ?
Le corps désymbolisé

Chapitre 10

Keith Breckenridge

Capitaliser sur les pauvres : les enjeux de l’adoption de services financiers biométriques au Nigeria

Défectuosité de l’état civil et politique d’identification nationale
Carte d’identité biométrique et « croisade » anti-corruption
Écueils administratifs
Vers une véritable économie de l’identification
Le socle d’un nouveau système de crédit à la consommation à grande échelle

IV. Police et biométrie

Chapitre 11

Clément Lacouette-Fougère

Le projet INES aboutira-t-il ?

La carte nationale d’identité électronique en France : une solution à la recherche de problèmes

L’éphémère problématisation en termes de lutte contre le terrorisme
Les tentatives de validation économique du projet
Les impasses de la problématisation par la fraude documentaire

Chapitre 12

Frédéric Ocqueteau et Philippe Pichon

Les impacts discutables de l’identification biométrique et de la traçabilité des personnes dans les pratiques policières

Polices, information et identification
Pourquoi la « révolution biométrique » n’est-elle qu’un mot ?
Du policing traditionnel modernisé
Du policing moderne ancré dans les traditions
Remarques conclusives

Chapitre 13

Dennis Broeders

Le virage biométrique dans la « lutte contre l’immigration clandestine » de l’UE : l’établissement d’un contrôle migratoire intérieur « 2.0 »

Organiser l’exclusion : le contrôle migratoire intérieur
Exclusion par le déni de papiers et d’inscription dans les bases de données
Exclusion par l’octroi de papiers et l’inscription dans les bases de données
Migrants irréguliers et coopération européenne : l’apparition de frontières numériques
SIS et SIS II
Eurodac
VIS

V. Biométrie, protection des données personnelles et vie privée

Chapitre 14

Alex Türk

La biométrie vue par la CNIL et le G29

La donnée biométrique : une donnée à caractère personnel pas comme les autres
Les premières prises de position de la CNIL
Depuis 2004 : nouvel encadrement législatif et développement massif des systèmes biométriques
La doctrine de la CNIL et du G29
Biométries « sans trace »/biométries « avec trace »
La distinction support individuel/fichier
L’appréciation des objectifs recherchés et des moyens utilisés

Chapitre 15

Claire Strugala

Développement de la biométrie et droit au respect de la vie privée : un droit lacunaire ?

Le consentement de la personne à son identification biométrique : un principe limité
Un consentement forcé à l’identification biométrique mise en œuvre dans le cadre de l’entreprise
Un consentement forcé à l’identification biométrique dans une optique de sauvegarde de l’ordre public
L’encadrement légal de l’identification biométrique : des garanties insuffisantes
Le principe de finalité : une efficacité à relativiser
Le principe de proportionnalité : une appréciation à géométrie variable

Chapitre 16

Sylvia Preuss-Laussinotte

L’encadrement juridique des bases de données biométriques européennes

Normes, interopérabilité et accès aux bases de données
Normes mobilisées et logique de l’interopérabilité
Un accès élargi aux bases de données biométriques
L’extension progressive de la finalité des bases de données biométriques
Les données biométriques sont-elles bien protégées ?
Une protection textuelle problématique
Des autorités de protection des données peu efficaces ?
Le juge européen : un rôle indispensable en devenir

VI. Biométrie, identité et corps

Chapitre 17

Irma Van der Ploeg

Le corps biométrique : différences corporelles, normes intégrées et classifications automatisées

Les différences entre humains et le corps biométrique
Catégories sensibles, « identités partielles » et « biométrie douce » (soft biometrics)
Vers un avenir transparent et discret ?
Remarques conclusives : pour une critique des normativités dans l’informationalisation du corps

Chapitre 18

David Lyon

Les insignes corporels : la biométrie comme perte de l’histoire personnelle

Les solutions biométriques
Biométrie et corps pour information
La culture de l’identification biométrique
Au-delà de la biométrie ?

VII. La biométrie entre intériorisation et contestation

Chapitre 19

Pierre Piazza

Les résistances à la biométrie en France

La mobilisation contre le projet INES
L’opposition aux applications biométriques en milieu scolaire
Le mouvement de refus de prélèvement d’ADN

Chapitre 20

Ayse Ceyhan

« Acceptabilité » de la biométrie : linéaments d’un cadre analytique

Quelques préalables
Évaluer l’acceptabilité par l’utilité et l’utilisabilité du dispositif : acceptabilité pratique
Apprécier l’acceptabilité par l’impact des imaginaires et la perception des risques : l’acceptabilité sociale
L’impact du contexte de « (macro)sécurisation » sur l’acceptabilité de la biométrie
Béatrice Fraenkel

Conclusion. Un tournant biométrique ?

Une étape dans l’histoire de l’identité
Un corps biométrique  ? Signes et échantillons
Lecture  : indices vs gabarits
Scènes d’identification  : des présentations aux prélèvements
Nouveaux marchés, nouvelles valeurs