Version classiqueVersion mobile

L’occulte

 | 
Sabine Doering-Manteuffel

Une bande de fous incurables

Déraison, Lumières et milieux sociaux à la fin du xviiie siècle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image

Fig. 10 : Le docteur de la lune traitait au premier étage de la maison vers la fenêtre sud, son épouse vers la fenêtre nord. Ils tendaient vers la lune, par la fenêtre, la partie malade de leur patient.
Daniel Chodowiecki a retenu cette scène en 1788 dans une eau-forte.

Le juriste et philosophe Christian Thomasius, de Halle, espérait déjà ardemment au début du xviiie siècle que la « science » des choses cachées, puisque c’est le nom que l’on donnait généralement à la magie, serait un jour classée dans la catégorie des fables et des contes. Mais lui aussi avait fait ses calculs sans prendre en compte l’essor du marché du livre et des revues. Le commerce du divertissement commença à se répandre par le biais des lectures.

La densification des villes, l’alphabétisation croissante de la population, la lente disparition des différences d’éducation par l’absorption d’informations en provenance de tous les domaines de la science, de la technique et de l’art, encouragèrent la floraison de ces d...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search