Version classiqueVersion mobile

L’occulte

 | 
Sabine Doering-Manteuffel

La pierre philosophale et la peste

Salut et guérison au Moyen Âge et au début des Temps modernes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image

Fig. 2 : L’atelier d’un alchimiste. Représentation maniériste de 1570 par Jan van der Straet, artiste travaillant à la cour des Médicis à Florence.

L’invention du livre imprimé transforma durablement la société du début des Temps modernes. Éducation et sciences se diffusèrent peu à peu dans la population et aboutirent à des connaissances nouvelles qui transformèrent la conscience des Européens. Mais les guerres et les crises laissèrent elles aussi des traces profondes dans le souvenir collectif. Les guerres de religion du xvie siècle, ainsi que la guerre de Trente Ans, marquèrent durablement la vie quotidienne des gens. Les contemporains de cette longue époque se virent en outre confrontés à l’une des plus grandes plaies qu’ait eu à subir l’humanité : la peste. Dès le xive siècle en Europe, elle ne cessa d’accompagner vie publique et privée, associée aux disettes, aux années de jubilé et aux campements militaires, au passage de soldats dispersés et malades « qui empuantissent en empo...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search