Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Environnement et société

 | 
Chantal Aspe
, 
Marie Jacqué

Bibliographie

Volltext

Acot, P. 1979. « Hommes et environnement, écologie. Rapport sur les recherches philosophiques, épistémologiques et historiques liées à cette problématique », journées scientifiques des 19 et 20 septembre 1979, Paris, CNRS, document ronéotypé.

– 1988. Histoire de l’écologie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « La politique éclatée ».

Adger, N. 2000. « Social and ecological resilience : are they related ? », Progress in human geography, 24, p. 347-364.

Afeissa, H-S. (dir.). 2009. Écosophies, la philosophie à l’épreuve de l’écologie, Paris, MF Éditions.

Agostini, F., Chibret R.-P., Fabiani, J.-l. et Maresca, B. 1995. La dynamique du mouvement associatif dans le secteur de l’environnement. État de la question et monographies régionales, t. II, Paris, CREDOC.

Agrikoliansky, É., Fillieule, O. et Mayer, N. (dir.). 2005. L’altermondialisme en France. La longue histoire d’une nouvelle cause, Paris, Flammarion.

Amavis R. 1977. Séance inaugurale, Compte rendu des premiers entretiens écologiques de Dijon, [18-19-20 avril], Dijon, association Les Entretiens écologiques de Dijon, p. 36-40.

Amin, S. 1973. Le développement inégal. Essai sur les formations sociales du capitalisme périphérique, Paris, Minuit, coll. « Grands documents ».

Andrews, W. H. et Geertsen, R. 1970. The Function of Social Behaviour in Water Resource Development, Logan, Utah State University, institute for Social Science Resources/Center for Water Resources.

Antoine, S., Vilmorin, J.-B. de et Yana, A (éd.). 1991. Écrits francophones et environnement 1548-1900, Paris, Éditions Entente, coll. « Les cahiers de l’écologie ».

Archambault, É. 1984. Les associations en chiffres, colloque du 20 juin 1984, « Les associations dans la statistique de l’économie sociale », Nanterre, Association pour le développement de la documentation sur l’économie sociale (ADDES).

Ariès, P. 2006. No Conso. Manifeste pour la grève générale de la consommation, Villeurbanne, Golias.

– 2010. La simplicité volontaire contre le mythe de l’abondance, Paris, La Découverte.

Aspe, C. 1989a. Les normes s’usent. Analyse des facteurs socioculturels d’élaboration des normes technico-administratives relatives au traitement des eaux usées, rapport, Marseille, CRES/PIREN-CNRS, juin.

– 1989b. « Des usages de l’eau usée », in N. Mathieu et M. Jollivet (dir.), Du rural à l’environnement, Paris, Association des ruralistes français/L’Harmattan, p. 289-297.

– 1991. « L’environnement : une histoire entre les couches moyennes et la localité », in C. Aspe (dir.), Chercheurs d’eau en Méditerranée, Paris, Le Félin, p. 191-213.

– 2001. « Eau et citoyenneté : le mythe de la caverne », Environnement et société, no 25, p. 33-40.

– 2009. « Diffusion des savoirs sur Internet et interactions citoyennes : de “la connaissance produit” à la “connaissance-processus”. VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, hors série no 6, en ligne : http://vertigo.revues.org/index8881. html.

– (dir.). 2012. De l’eau agricole à l’eau environnementale. Résistance et adaptation aux nouveaux enjeux de partage de l’eau en Méditerranée, Versailles, Quæ, coll. « Up date ».

–, Tatoni, T. et Jacqué, M. 2003. Dynamiques de la biodiversité, formes de connaissances et impacts des pratiques sociales, LPED-IMEP, Institut français de la biodiversité.

Assailly, J.-P., 1997. Les jeunes et le risque, une approche psychosociologique de l’accident, Paris, Vigot.

Aubertin, C., Boisvert, V. et Vivien, F. D. 1998. « La construction sociale de la question de la biodiversité », Natures Sciences Sociétés, vol. 6, no 1, p. 7-19.

–, Pinton, F. et Boisvert, V. 2008. Les marchés de la biodiversité, Paris, Éditions IRD.

Auclair, É. et Benjamin, I. 1993. « Développement de la vie associative du secteur environnement », Recherche sociale, no 127, juillet-septembre, p. 5-67.

Auclair, L., Aspe, C. et Baudot, P. (dir.). 2006. Le retour des paysans ? À l’heure du développement durable, Aix-en-Provence, Édisud/Éditions IRD, coll. « Écologie humaine ».

Azam, G., 2008. « Les droits de propriété sur le vivant, Développement durable et territoires », dossier no 10 : Biens communs et propriété. En ligne http://developpementdurable.revues.org.

Ballet, J. 2008. « Propriétés, biens publics mondiaux, bien(s) commun(s). Une lecture des concepts économiques, Développement durable et territoires, dossier no 10 : Biens communs et propriété. En ligne http://developpementdurable.revues.org.

Barbet, P. 1990. Soleil de mort, Paris, Fleuve noir.

Barjavel, R. 1942. Ravage. Roman extraordinaire, Paris, La Toison d’or, coll. « La porte ouverte ».

Barraud, J. 1974. « Écologie et anthropologie, sciences naturelles et sciences humaines, opposition, discordance ou possible concert ? », Information sur les sciences sociales, no 13, p. 5-8.

Barrère, C., Barthélémy, D. et Vivien, F.-D. 2005. Réinventer le patrimoine, Paris, L’Harmattan.

Barreteau, O., 1998. Un système multi-agents pour explorer la viabilité des systèmes irrigués : dynamique des interactions et modes d’organisation, PhD thesis, Montpellier, École nationale du génie rural, des eaux et forêts.

Barrier-Lynn, C. 1972. « Civilisation industrielle et mouvement écologique », L’année sociologique, vol. 23, p. 499-511.

Barthe, Y. et Gilbert, C. 2005. « Impuretés et compromis de l’expertise, une difficile reconnaissance. À propos des risques collectifs et des situations d’incertitudes », in L. Dumoulin et al. (dir.), Le recours aux experts, Raisons et usages politiques, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, coll. « Symposium », p. 43-62.

Barthélémy, M. 2000. Associations, Un nouvel âge de la participation ?, Paris, Presses de Sciences Po.

Barthélémy, T. et Weber, F. 1986. « La protection de la nature : un enjeu scientifique ou éthique », in La nature et le rural, [actes du colloque national de Strasbourg], Strasbourg, Association des ruralistes français.

Baud, J.-P. 1981. « Les hygiénistes face aux nuisances industrielles dans la première moitié du xixe siècle », Revue juridique de l’environnement, no 3, p. 205-220.

Baudelot, C. et Establet, R. 1994. Maurice Halbwachs. Consommation et société, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Philosophies ».

–, Establet, R. et Malemort, J. 1974. La petite bourgeoisie en France, Paris, Maspero, coll. « Cahiers libres ».

Baumard, M. et Blanchot, M. 1991. Crise du syndicalisme, Paris, Hatier, coll. « Enjeux ».

Beck, C. et Delort, R. (éd.). 1993. Pour une histoire de l’environnement [actes du Programme interdisciplinaire de recherche sur l’environnement], Paris, CNRS éditions.

Beck, U. 1992. « From industrial society to risk society : questions of survival, social structure and ecological enlightenment », Theory, Culture and Society, vol. 9, p. 97-123.

– [1986] 2001. La société du risque. Sur la voie d’une autre modernité, Paris, Aubier.

–, Giddens, A. et Lash, S. [1994] 1997. Reflexive Modernization. Politics, Tradition and Aesthetics in the Modern Social Order, Cambridge, Polity Press.

Becker, E., Jahn, T., Stiss, I. et Wehling, P. 1997. « Sustainability : a cross – disciplinary concept for social transformations », MOST Policy Papers, 6, Paris, septembre 1997, UNESCO.

Bénard, J. 1985. Économie publique, Paris, Economica.

Bennahmias, J.-L. et Roche, A. 1992. Des Verts de toutes les couleurs, Paris, Albin Michel.

Benoît-Guilbot, O. 1991. « Les acteurs locaux du développement économique local : y a-t-il un effet localité ? », Sociologie du travail, vol. 33, no 4, p. 453-460.

Bertalanffy, L. von. 1973. Théorie générale des systèmes, Paris, Dunod.

Best, F. 1984. La classe découverte et la pédagogie de projet, Vers L’éducation nouvelle : partir pour apprendre, Les classes découvertes, no hors série, p. 13-21.

Bettencourt, A. 1970. Un premier programme pour l’environnement, Paris, La Documentation française, no 17, juillet – août.

Bidet, J. et Texier, J. 1992. « Introduction », Actuel Marx, no 12 : L’écologie, ce matérialisme historique, p. 3-10.

Bidou-Zachariasen, C. 2000. « À propos de la service class : les classes moyennes dans la sociologie britannique », Revue française de sociologie, no 41, vol. 4, p. 777-796.

Billaud, J.-P. 1984. Marais poitevin, rencontres de la terre et de l’eau, Paris, L’Harmattan.

–, Hubert, B. et Terrasson, D. 2010. « Natures sciences sociétés, une revue de veille et de controverse pour la recherche interdisciplinaire », Natures Sciences Sociétés, éditorial, no 18, vol. 1-2.

Billaudot, F. et Besson-Guillaumot, M. 1979. Environnement, urbanisme, cadre de vie, Paris, Montchrestien.

Billé, R. et Mermet, L. 2003. Concertation, décision, environnement : regards croisés, Paris, La Documentation française, coll. « L’environnement en débat », vol. 1.

–, Mermet, L. et Berlan-Darqué, M. 2003. Concertation, décision, environnement : regards croisés, Paris, La Documentation française, coll. « L’environnement en débat », vol. 2.

Blanc-Pamard, C. et Sautter, G. 1979. Écologie et Développement. Les connaissances scientifiques écologiques et le développement de la gestion des ressources et de l’espace, Journées scientifiques des 19 et 20 septembre 1979, CNRS, Paris, document ronéotypé.

Blandin, P. 2009. De la protection de la nature au pilotage de la biodiversité, Versailles, Quæ, coll. « Sciences en questions ».

Blatrix, C. 2000. La « démocratie participative » de Mai 1968 aux mobilisations anti-TGV, processus de consolidation d’institutions sociales émergentes, thèse de science politique, université Paris 1.

Blondel, J. 2003. Biodiversité, quels enjeux pour les sociétés, [Actes des Journées de l’Institut français de la biodiversité, Tours, 18-20 décembre] Paris, Institut français de la biodiversité, p. 17-19.

Blondiaux, L. 2008. Le nouvel esprit de la démocratie, Paris, Le Seuil, coll. « La République des idées ».

Boisvert, D. 2005. L’ABC de la simplicité volontaire, Montréal, Écosociété.

Boltanski, L. 1982. Les cadres, la formation d’un groupe social, Paris, Minuit.

– et Chiapello, È. 1999. Le nouvel esprit du capitalisme, Paris, Gallimard, coll. « Nrf Essais ».

– et Thévenot, L. 1991. De la justification. Les économies de la grandeur, Paris, Gallimard, coll. « Nrf Essais ».

Bontems, P. et Rotillon, G. 1998. L’économie de l’environnement, Paris, La Découverte.

Bosvieux, J. 2005. « Accession à la propriété : des acquéreurs plus nombreux mais plus prudents », Économie et statistique, no 381-382, p. 41-61.

Bouchardeau, H. 1986. Le ministère du possible, Paris, Alain Moreau.

Boudon, R. 1979. La logique du social, Paris, Hachette, coll. « L’esprit critique ».

Bourdieu, P. 1979. La distinction, critique sociale du jugement, Paris, Minuit.

Bourdin A. 2003. La modernité du risque, Cahiers internationaux de sociologie, no 114, vol. 1, p. 5-26.

Bourg D. 2000. La responsabilité écologique, in A. Fagot-Largeault et P. Acot (dir.), L’éthique environnementale, Chilly-Mazarin, SenS Éditions, p. 39-47.

Boy, D. et Chiche, J. 2010. « Une vague Verte ? », Revue internationale de politique comparée, vol. 16, no 4, p. 623-635.

–, Villalba, B. et Roche, A. 1999. L’enquête sur les adhérent(e) s Verts, Les Verts-Confédération écologiste.

Boyer, M. 1996. L’invention du tourisme, Paris, Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard ».

Bozonnet, J.-P. 2010. « Boycott et “Buycott” en Europe. Écocitoyenneté et culture libérale », Sociologies pratiques, no 20, p. 37-50.

Brahy N. et Louafi S. 2004. La convention de la biodiversité biologique à la croisée de quatre discours, Les rapports de l’Iddri, no 3.

Bronner, G. et Géhin, É., 2010. L’inquiétant principe de précaution, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Quadrige ».

Brunel, S. 2008. À qui profite le développement durable ?, Paris, Larousse, coll. « À dire vrai ».

Buhot, D. 1985. « Classes moyennes et transformation d’un loisir de nature : le cas d’une association ornithologique », in A. Cadoret (dir.), Protection de la nature. Histoire et idéologie. De la nature à l’environnement, Paris, L’Harmattan, p. 95-107.

Buttel, F. H. 1987. « New directions in environmental sociology », Annual Review of Sociology, vol. 13, p. 465-488.

– 2000. « Reflections on the potentials of ecological modernization as a social theorie », Natures Sciences Sociétés, vol. 8, no 1, p. 5-12.

Cabanes, R. 1986. « Les associations créatrices de la localité », in collectif, L’esprit des lieux. Localités et changement social en France, CNRS éditions, p. 209-231.

Callon, M. (dir.). 1989. La science et ses réseaux, genèse et circulation des faits scientifiques, Paris, La Découverte/Conseil de l’Europe/ UNESCO.

–, Lascoumes, P. et Barthe, Y. 2001. Agir dans un monde incertain. Essai sur la démocratie technique, Paris, Le Seuil, coll. « La Couleur des idées ».

–, Latour B. 1991. La science telle qu’elle se fait, Paris, La Découverte, coll. « Textes à l’appui ».

–, Rip, A. 1992. « Humains, non-humains : morale d’une coexistence », in J. Theys et B. Kalaora (dir.), La terre outragée, Les experts sont formels, Paris, Autrement, coll. « Sciences en société », no 1, p. 140-156.

Candau, J. et Le Floch, S. 2002. « Le paysage comme catégorie d’action publique ? », Natures Sciences Sociétés, vol. 10, no 2, p. 59-65.

Cans, R. 1991. Bombard, Cousteau, Tazieff et Victor : La passion de la Terre, Paris, First, coll. « Documents ».

CARDE. 1990. TGV Méditerranée : pour le respect de la Provence, dossier de synthèse, juillet.

Castel, R. 1995. Les métamorphoses de la question sociale. Une chronique du salariat, Paris, Fayard, coll. « Pluriel ».

– 2003. L’insécurité sociale, Paris, Le Seuil, coll. « La République des idées ».

et Haroche, C. 2001. Propriété privée, propriété sociale, propriété de soi, Entretiens sur la construction de l’individu moderne, Paris, Fayard, coll. « Pluriel sociologie ».

CFDT. 1977. Les dégâts du progrès. Les travailleurs face au changement technique, Paris, Le Seuil.

Chabasson, L. 1991. « Peut-on paysager un pays comme la France ? Politique du paysage », Le Débat, no 65, p. 112-119.

– et Theys J. 1990. Plan national pour l’environnement. Rapport préliminaire en vue du débat d’orientation, Paris, Ministère de l’Équipement, juin.

Chaïb, J. et Thorez, J.-P. 2007. Écocitoyen au quotidien, Paris, Éditions Sang de la Terrre.

Chamboredon, J.-C. 1985. « La “naturalisation” de la campagne : une autre manière de cultiver “les simples” ? » in A. Cadoret (dir.), Protection de la nature. Histoire et idéologie. De la nature à l’environnement, Paris, L’Harmattan, p. 138-151.

Charbonneau, S. 2006. « Les rapports du droit et de la biologie dans l’encadrement juridique de la gestion des espèces animales », Natures Sciences Sociétés, vol. 14, no supp. 1, p. 43-47.

Charlier, B. 1999. La défense de l’environnement, entre espace et territoire. Géographie des conflits environnementaux déclenchés en France depuis 1974, thèse de doctorat en géographie, université de Pau et des Pays de l’Adour.

Charvolin F., 2000. « L’intelligence du tri sélectif », in A. Micoud et M. Peroni (dir.), Ce qui nous relie, La Tour d’Aigues, Éditions de l’Aube, p. 261-279.

– 2003. L’invention de l’environnement en France. Chroniques anthropologiques d’une institutionnalisation, Paris, La Découverte, coll. « Textes à l’appui ».

Chateauraynaud, F. 2002. « Incontournables présences. L’exercice de la vigilance sous contrainte du principe de précaution », in C. Gilbert (dir), Risques collectifs et situations de crise : apports de la recherche en sciences sociales, Paris, L’Harmattan, p. 111-126.

– et Torny, D. 1999. Les sombres précurseurs : une sociologie pragmatique de l’alerte et du risque, Paris, Éditions de l’EHESS, coll. « Recherches d’histoire et de sciences sociales ».

Chauvel, L. 2001. « Le retour des classes sociales », Revue de l’OFCE, no 79, p. 315-359.

– 2002. « À plusieurs voix sur La société du risque », Mouvements, no 21-22, mai-juin-juillet-août, p. 162-177.

– 2006. Les classes moyennes à la dérive, Paris, Seuil, coll. « La République des idées ».

Chevallier, D. 1998. « Des vaches, des moutons et des poules ou de quelques usages contemporains du patrimoine vivant », Revue de géographie alpine, vol. 86, no 4, p. 61-70.

– (dir.). 2000. Vives campagnes. Le patrimoine rural, projet de société, Paris, Autrement, coll. « Mutations », no 194.

Chevassus-au-Louis, B. 2007. L’analyse des risques. L’expert, le décideur et le citoyen, Versailles, Quæ, coll. « Sciences en questions ».

Chibret, R.-P. 1995. « Les réseaux d’associations de défense de l’environnement. L’Auvergne », in La dynamique du mouvement associatif dans le secteur de l’environnement. État de la question et monographies régionales, Paris, CREDOC, t. III.

Claeys-Mekdade, C., 2003. Le lien politique à l’épreuve de l’environnement. Expériences camarguaises, Berne, Peter Lang, coll. « Écopolis ».

Clark, R. N., Hendee, J.-C. et Campbell, F. L. 1971. « Values behaviour and conflict in modern camping culture », Journal of Leisure Research, vol. 3, p. 143-159.

Clémentin, B. et Cheynet, V. 2001. La décroissance soutenable. En ligne : http://www.decroissance.org/index.php?chemin=textes/decroisoute.

Collectif. 1970. 2000, Revue de l’Aménagement du territoire, no 17 : Un premier programme pour l’environnement, juillet-août.

Collectif. 1981. Les révolutions minuscules. Actions et causes en miettes. Qui s’engage aujourd’hui et pour quoi faire, Paris, Autrement, dossier no 29, février.

Collectif. 1983. Le local dans tous ses états, Autrement, no 47, février.

Collectif. 1989. « L’interdisciplinarité sciences sociales/sciences de la nature. Une histoire pour un devenir », Bulletin de la Société languedocienne de géographie, fascicule 3-4, juillet-décembre.

Collectif. 1992a. Actuel Marx, no 12 : L’écologie, ce matérialisme historique.

Collectif. 1992b. « Connexion », Bulletin de l’Éducation relative à l’environnement, UNESCO, vol. 17, no 4.

Collectif. 1996. « Étude sur les risques et la rationalité », L’Année Sociologique, vol. 46, no 2.

Collectif. 2010. « Biodiversité. Des sciences pour les humains et la nature », Les Dossiers d’Agropolis international, no 13.

Collectif ComMod. 2005. « La modélisation comme outil d’accompagnement », Natures Sciences Sociétés, vol. 13, no 2, p. 165-168.

Commission mondiale sur l’environnement et le développement. 1989. Notre avenir à tous, Montréal, Éditions du Fleuve.

Commoner, B. 1969. Quelle Terre laisserons-nous à nos enfants ?, Paris, Le Seuil, coll. « Science ouverte ».

Conseil d’État. 1970. « Législation, réglementation et organisation administrative dans le domaine de l’eau », Études et documents du Conseil d’État 1969, Paris, Sirey.

Corcuff, P. 2002. La société de verre, pour une éthique de la fragilité, Paris, Armand Colin, coll. « Individu et société ».

Cordier, J.-B. et Genin, D, 2008. « Pratiques paysannes d’exploitation des arbres et paysages forestiers du Haut-Atlas marocain », Revue forestière française, LX, 5, p. 571-588.

Cormier-Salem, M.-C., Juhé-Beaulaton, D., Boutrais, J. et Roussel, B. (dir.). 2002. Patrimonialiser la nature tropicale. Dynamiques locales, enjeux internationaux, Paris, IRD Éditions, coll. « Colloques et séminaires ».

Costanza, R., Arge, R. d’, Groot, R. de et Farber, S. 1997a. « The value of the world’s, ecosystem services and natural capital », Nature, no 387, p. 253-260.

–, Cumberland, J., Daly, H., Goodland, R. et Norgaard, R. 1997b. An introduction to ecological economics, Delray Beach, St. Lucie Press.

Cottereau, D. 1994. À l’école des éléments. Écoformation et classe de mer, Lyon, Chronique sociale.

– (dir.). 1997. Alterner pour apprendre. Entre pédagogie de projet et pédagogie de l’écoformation, Montpellier, École et Nature.

Couty, P. 1996. « Similitudes, simulacres et absences » in P. Couty (dir.), Les apparences intelligibles. Une expérience d’économiste en Afrique, Paris, Arguments, p. 217-244.

Crettiez, X. et Sommier, I. (dir.). 2006. La France rebelle. Tous les mouvements et acteurs de la contestation, Paris, Michalon.

Croutte, P., Delpal, F. et Hatchuel, G. 2006. « Représentations et pratiques de la consommation engagée. Évolution 2002-2006 », CREDOC, Cahiers de recherche, no 231, décembre.

Crozier, M. 1963. Le phénomène bureaucratique, Paris, Le Seuil.

– 1970. La société bloquée, Paris, Le Seuil.

Crozier, M. et Friedberg, E. 1977. L’acteur et le système, Paris, Le Seuil.

Cusset, J.-M. 1978. « Création et gestion des environnements naturels : les enseignements de l’analyse économique », Revue d’économie régionale et urbaine, no 3, p. 269-298.

Dahan Dalmedico, A. et Guillemot, H. 2006. « Changement climatique : dynamiques scientifiques, expertise, enjeux géopolitiques », Sociologie du travail, no 48, p. 412-432.

DATAR. 1993. Débat national pour l’aménagement du territoire, document introductif, Paris, La Documentation française.

Decouflé, A.-C. 1972. « Une anthropologie culturelle de l’aménagement de l’espace », Cahiers internationaux de sociologie, no 52, p. 111-122.

Degenne, A. et Duplex, J. 1987. L’acteur social et son réseau. L’exemple des créateurs d’entreprise, Paris, CNRS éditions.

Delpal, F. et Hatchuel, G. 2007. « La consommation engagée s’affirme comme une tendance durable », CREDOC, Consommation et mode de vie, no 201, mars.

Desbrousses-Peloille, H. 1986. « Représentations de l’autogestion », Revue française de science politique, vol. 36, no 5, p. 606-632.

Deverre, C. et Sainte Marie, C. de. 2008. « L’écologisation de la politique agricole européenne. Verdissement ou refondation des systèmes agro-alimentaires », Revue d’études en agriculture et environnement, vol. 89, no 4, p. 83-104.

Di Castri, F. 1982. « L’écologie : naissance d’une science de l’homme et de la nature », Hérodote, no 26, p. 67-77.

– 1983. L’écologie. Les défis d’une science en temps de crise, Paris, La Documentation française, coll. « Rapports officiels ».

– 1998. Préface in C. Villeneuve, Qui a peur de l’an 2000 ? Guide pour une éducation relative à l’environnement pour le développement durable, Sainte Foy, Québec, Éditions Multimondes/UNESCO.

–, Hadley, M. et Damlaniands, J. 1980. « Aperçus du Programme sur l’homme et la biosphère. L’écologie d’un projet international », Impact : science et société, vol. 30, no 4, p. 280-281.

Dinello, R. et Méric, P. 1972. Théorie et pratique de la vie en communauté, Paris, Bélibaste.

Divet, L. et Schulhof, P. 1980. Le traitement des eaux, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? ».

Dobré, M. 2002. L’écologie au quotidien. Éléments pour une théorie sociologique de la résistance ordinaire, Paris, L’Harmattan, coll. « Sociologies et environnement ».

Dorst, J. 1970. La nature dé-naturée, Paris, Le Seuil, coll. « Points/Essais ».

Douglas, M. et Wildavsky, A. 1983. Risk and Culture, An essay on the selection of technological and environmental dangers, Berkeley, University of California Press.

Doyle, T. 1998. « Sustainable development and Agenda 21 : the secular bible of global free markets », Third World Quarterly, vol. 19, no 4, p. 771-786.

Dubost, F. 1991. « La problématique du paysage : état des lieux », Études rurales, no 121-124, p. 219-234.

Duby, G. et Wallon, A. (dir). 1977. Histoire de la France rurale, t. IV, Paris, Le Seuil.

Duclos, D. 1980. « Classe ouvrière et environnement. Les travailleurs et l’impact de l’activité industrielle sur les milieux naturels et urbains », Sociologie du travail, vol. 22, no 3, p. 324-345.

– 1989. La peur et le savoir. La société face à la science, la technique et leurs dangers, Paris, La Découverte, coll. « Sciences et société ».

– 1992. « La nature : principale contradiction culturelle du capitalisme ? », Actuel Marx, no 12 : L’écologie ce matérialisme historique, p. 41-58.

– 1996. « Puissance et faiblesse du concept de risque », L’Année sociologique, vol. 46, no 2, p. 309-337.

Dumont, R. 1973. L’utopie ou la mort, Paris, Le Seuil, rééd. 1974, 1978.

– 1975. La croissance de la famine. Une agriculture repensée, Paris, Le Seuil.

Dumoulin, L., La Branche, S., Robert, C. et Warin, P. 2005. Le recours aux experts. Raisons et usages politiques, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble.

Dunlap, R. E. 1976. Understanding opposition to the environmental movement : the importance of dominant American values, présenté à l’Annual Meeting of American Sociological Association, New York.

– et Catton, W. R. 1979. « Environmental sociology », Annual Review of Sociology, 5, p. 243-273.

– et Catton, W. R. 1994. « Struggling human excemptionalism : the rise, decline and revitalization of environmental sociology », American Sociologist, no 25, p. 5-30.

Dupuy, J.-P. 2002. Pour un catastrophisme éclairé. Quand l’impossible est certain, Paris, Le Seuil, coll. « La Couleur des idées ».

Duverger, M. 1955. Partis politiques et classes sociales en France, Paris, Armand Colin, coll. « Les Cahiers de la Fondation nationale des sciences politiques ».

École et Nature. 1998. Éduquer à l’environnement par la pédagogie de projet. Un chemin d’émancipation, Paris, L’Harmattan.

Edelman, B. et Hermitte, M.-A. (dir.). 1988. L’homme, la nature et le droit, Paris, Christian Bourgois.

Eizner, N. 1978. « Le rétro : un certain goût de lenteur », in collectif, Avec nos sabots. La campagne rêvée et convoitée, Autrement, no 14, p. 13-21.

–, Aspe, C., Picon, B. et Woëhl, B. 1992. Environnement, écologie et société : pour une comparaison européenne des représentations de l’environnement, Marseille, CRES/Nanterre, Groupe de recherches sociologiques/Strasbourg, Université de sciences humaines, rapport au ministère de la Recherche et de la Technologie.

Ewald, F. 1992. « L’expertise, une illusion nécessaire », in J. Theys et B. Kalaora (dir.), La terre outragée. Les experts sont formels, Paris, Autrement, coll. « Sciences en société », no 1, p. 204-209.

Fabiani, J.-L. 1982. « Quand la chasse populaire devient un sport. La redéfinition sociale d’un loisir traditionnel », Études rurales, no 87-88, juillet-décembre, p. 309-323.

– 1985. « Science des écosystèmes et protection de la nature », in A. Cadoret (dir.), Protection de la nature. Histoire et idéologie. De la nature à l’environnement, Paris, L’Harmattan, p. 75-83.

– 2000. « Éthique et politiques de la techno-nature. À propos de la biologie de la conservation », Revue européenne des sciences sociales, no XXXVIII-118, août, p. 15-28.

– et Theys J., 1987 (dir.), La société vulnérable. Évaluer et maîtriser les risques, Paris, Presse de l’École normale supérieure.

Fagot-Largeault, A. et Acot, P. (dir.). 2000. L’éthique environnementale, Chilly-Mazarin, SenS Éditions.

Favret-Saada, J. 1977. Les mots, la mort, les sorts, Paris, Gallimard.

Febvre, M. et Muller, L. 2003. INSEE Première, no 920 : « Une personne sur deux est membre d’une association aujourd’hui en 2002 », septembre.

Ferrari, S., Goffi, J.-Y., Parizeau, M.-H., Pierron, J.-P. et Duchemin, E. (coord.). 2010. « Éthique et environnement à l’aube du xxie siècle : la crise écologique implique-t-elle une nouvelle éthique environnementale ? », Vertigo, vol. 10, no 1, avril. En ligne : http://vertigo.revues.org/9810.

Filoche, G. 2008. « Droits collectifs et ressources renouvelables. L’élaboration des plans de gestion participative, entre détours conceptuels et retours de terrain », Natures Sciences Sociétés, vol. 16, no 1, p. 13-22.

Fischer, J.-C. 1977. « Rapport général de synthèse », in Compte rendu des premiers entretiens écologiques de Dijon, [18-19-20 avril], Dijon, association Les Entretiens écologiques de Dijon, p. 15-18.

Fischesser, B. 1994. « L’eau, enjeu majeur d’un paysage montagnard de qualité en vallée de l’Ubaye ». in Actes du colloque « Eau et paysages méditerranéens », [Nîmes, 6-7 mai 1994], La Roque d’Anthéron, Eaux méditerranéennes.

Flipo, F. 2005. « La décroissance, une utopie au présent », Mouvements, no 41, vol. 4, p. 36-42.

– 2007. Justice, Nature et Liberté. Les enjeux de la crise écologique, Paris, Parangon.

Foisneau, L. 2000. « Politiques du risque, Bienvenu dans un monde meilleur ! Sur les risques technologiques majeurs », Cités, no 4, Presses universitaires de France, p. 9-14.

Forsé, M. 1984. « Les créations d’association : un indicateur du changement social », Observations et diagnostics économiques, no 6, janvier. En ligne : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/issue/ofce_0751-6614_1984_num_6_1_972.

– 1985. L’adhésion aux associations, INSEE, série « Document de travail ».

Fottorino, É. 1989. La France en friche, Paris, Lieu commun.

Fourastié, J. 1979. Les Trente Glorieuses ou la révolution invisible de 1946 à 1975, Paris, Fayard.

Fourel, C. et Volatier, J.-L. 1993. « Associations, l’âge de raison », CREDOC, Consommation et Modes de vie, no 78, juin-juillet.

Fourniau, J.-M. 2007. « L’expérience démocratique des « citoyens en tant que riverains » dans les conflits d’aménagement », Revue européenne des sciences sociales, no 136, p. 149-179.

Fraser Darling, F. 1972. L’abondance dévastatrice, Paris, Fayard.

Frères des hommes, Terre des hommes. 1979. Si on mangeait autrement, Paris, Les Imprimeurs Libres.

Friedman, N. G. 1956. Le travail en miettes, Paris, Gallimard.

Gadgil, M. 2005. « Connaissances écologiques et pratiques de conservation », in R. Barbault (dir.), Actes de la conférence internationale « Biodiversité, science et gouvernance » [Paris, 24-28 janvier 2005], Paris, Éditions du Muséum national d’histoire naturelle, 2006, p. 163-169.

–, Berkes, F. et Folke, C. 1993. « Indigenous knowledge for biodiversity conservation », Ambio, vol. 22, p 151-156.

Gale, R.P. 1972. « From sit-in to hike-in : a comparison of the civil rights and environmental movements », in W. R. Burch, N.H. Cheek et L. Taylor (dir.), Social Behaviour, Natural Resources and the Environment, New York, Harper and Row, p. 280-305.

Gaulejac, V. de. 2009. La société malade de la gestion. Idéologie gestionnaire, pouvoir managérial et harcèlement social, Paris, Le Seuil, coll. « Points ».

Genin, D., Aspe, C., Talon, B., Jacqué, M. et al. 2009. Dynamiques forêts-alpages et changements socio-territoriaux dans le Queyras. Du temps long au temps rond. Chronique du temps qui passe [Colloque de la Fédération de recherche ECCOREV FR 3098, Aix-en-Provence, 1-2 octobre 2009] LPED-IMEP, Fédération de recherche ECCOREV.

George, S. 1978. Comment meurt l’autre moitié du monde, Paris, Laffont, coll. « Réponse écologie ».

Georgescu-Roegen, N. 1979. Demain la décroissance, Lausanne et Paris, Éditions Pierre-Marcel Favre, 2e éd. Paris, Sang de la terre, 1995, rééd. sous le titre La décroissance. Entropie, écologie économie, traduction de J. Grinevald et I. Rens, 2004, Paris, Sang de la terre.

Giddens, A. 1994. Les conséquences de la modernité, Paris, L’Harmattan, coll. « Théorie sociale contemporaine ».

GIEC. 1995. Deuxième Rapport d’évaluation du GIEC. Changements climatiques 1995, OMM/PNUE. En ligne : http://www.ipcc.ch/pdf/climate-changes-1995/ipcc-2nd-assessment/2nd-assessment-fr.pdf.

Gilbert, C. et Bourdeaux, I. 1997. « Au-delà de l’alternative maîtrise-non maîtrise des risques collectifs : propositions pour des analyses et politiques intermédiaires », Natures Sciences Sociétés, vol. 5, no 3, p. 50-57.

Giolitto, P. et Clary, M. 1994. Éduquer à l’environnement, Hachette Éducation, coll. « Profession enseignant ».

Godard, O. 1990. « Environnement, modes de coordination et systèmes de légitimité : analyse de la catégorie de patrimoine naturel », Revue économique, vol. 41, no 2, mars, p. 215-242.

– (dir.). 1997. Le principe de précaution dans la conduite des affaires humaines, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme/ INRA.

– 2006. « Le principe de précaution », Projet, no 293, 4, p. 39-47.

–, Henry, C., Lagadec, P. et Michel-Kerjan, E. 2002. Traité des nouveaux risques, Paris, Gallimard, coll. « Folio actuel ».

Goldsmith, E. G., Allen, R., Allaby, M., Davoll, J. et Lawrence, S. 1972. A blueprint for survival, Londres, Tom Stacey. Traduit en français sous le titre Changer ou disparaître, Paris, Fayard, 1972.

Goldthorpe, J.-H. 1982. « On the service class : its formation and future », in A. Giddens et G. Mackenzie, Social Class and the Division of Labour, Cambridge, University Press.

Gorz, A. 1992. « L’écologie politique, entre expertise et autolimitation », Actuel Marx, no 12 : L’écologie ce matérialisme historique, p. 15-29.

– 2006. L’écologie, une éthique de la libération, Ecorev, janvier 2006. En ligne : http://ecorev.org/ spip.php?article449.

– 2008. Ecologica, [recueil de textes 1975-2007], Paris, Galilée.

Gorz, A. et Bosquet, M. 1975. Écologie et politique, Paris, Galilée, rééd. 1978, Le Seuil, coll. « Points ».

Goubert, J.-P. 1985. La conquête de l’eau, Paris, Laffont, coll. « Les Hommes et l’histoire ».

Grafmeyer, Y. et Joseph, I. (textes traduits et présentés par). 1979. L’école de Chicago. Naissance de l’écologie urbaine, Paris, Aubier, rééd. Flammarion, coll. « Champs » 2004, 2009.

Granjou, C. 2007. « Quand la précaution se fait discrète. L’État et les professionnels dans la co-production d’une politique sanitaire », Politix, no 78, vol. 20, p. 135-156.

– et Barbier, M. 2010. Métamorphoses de l’expertise, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme/Versailles, Quæ, coll. « Natures sociales ».

Green, A.-M. (dir.). 2002. Les métamorphoses du travail et la nouvelle société du temps libre. Autour de Joffre Dumazedier, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales ».

Grémion, P. 1976. Le pouvoir périphérique. Bureaucrates et notables dans le système politique français, Paris, Le Seuil.

Grison, D. 2008. « Comment débattre des OGM ? », Natures Sciences Sociétés, vol. 16, no 4, p. 348-354.

Guattari, F. 1989. Les trois écologies, Paris, Galilée.

Guérin-Henni, A. 1980. Les pollueurs. Luttes sociales et pollution industrielle, Paris, Le Seuil, coll. « Points ».

Guibert, B. et Latouche, S. 2006. Antiproductivisme, altermondialisme, décroissance, Lyon, Paragon.

Guillaume, M. 1980. La politique du patrimoine, Paris, Galilée, coll. « L’espace critique ».

Guillerme, A. 1983. Les temps de l’eau, Seyssel, Champ Vallon, coll. « Milieux ».

Habermas, J. [1968] 1973. La technique et la science comme « idéologie », traduit par J.-R. Ladmiral, Paris, Gallimard, coll. « Nrf Essais ».

Hadley, M. et Damlamian, J. 1980. « Aperçus du Programme sur l’homme et la biosphère. L’écologie d’un projet international », Impact : science et société, vol. 30, no 4, p. 275-291.

Hajer, M.-A. 1995. The politics of Environmental Discourse. Ecological Modernization and the Policy Process, Oxford, Clarendon Press.

– 1998. « Ecological modernisation as cultural politics », in S. Lash, B. Szerszynski et B. Wynne (dir.), Risk, Environment and Modernity, towards a New Ecology, Londres, Sage, p. 246-268.

Hardin, G. J. 1968. « The tragedy of the commons », Science, new series, vol. 162, no 3859, p. 1243-1248.

Hébel, P. 2008. « Se nourrir d’abord, se faire du bien ensuite », CREDOC, Consommation et Modes de vie, no 209, février.

Henry, C. 1990. « Efficacité économique et impératifs éthiques : l’environnement en copropriété », Revue économique, vol. 41, no 2, mars 1990, p. 195-214.

Héran, F. 1988a. « Un monde sélectif : les associations », Économie et statistique, no 208, p. 17-32.

— 1988b. « Au cœur du réseau associatif : les multi-adhérents », Économie et statistique, no 208, p. 33-44.

Hermitte, M.-A. 1988. « Le concept de diversité biologique et la création d’un statut de la nature », in B. Edelman, M.-A. Hermitte (dir.), L’homme, la nature et le droit, Paris, Christian Bourgois, p. 238-286.

– 1997. « Le principe de précaution à la lumière du drame de la transfusion sanguine en France », in O. Godard (dir.), Le principe de précaution dans la conduite des affaires humaines, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme/INRA, p. 179-198.

Hervé, D. et Laloë, F. 2009. Modélisation de l’environnement : entre natures et sociétés, Versailles, Quæ, coll. « Indisciplines ».

Hervieu, B. et Viard, J. 1996. Au bonheur des campagnes (et des provinces), La Tour d’Aigues, Éditions de l’Aube.

– 2001. L’archipel paysan. La fin de la république agricole, La Tour d’Aigues, Éditions de l’Aube.

Hervieu-Léger, D. 2007. « Sciences sociales et autres sciences : quelles interfaces ? », in M. Wieviorka (dir.), Les sciences sociales en mutation, Auxerre, Éditions Sciences humaines, p. 239-248.

Holling, C. S. (éd.) 1978. Adaptative Environmental Assessment and Management, Londres, London John Wiley.

Hulot, N., Barbault, R. et Bourg, D. 2001. Pour que la terre reste humaine, Paris, Le Seuil, coll. « Points ».

Huxley, A. 1932. Brave New World, Londres, Chatto and Windus. Traduit en français par Jules Castier sous le titre Le meilleur des mondes, 1933, Paris, Librairie Plon.

IFEN. 2006. L’environnement en France, rapport sur l’état de l’environnement en France, Institut français de l’environnement.

– 2007. Les pratiques environnementales des Français en 2005, Les dossiers de l’IFEN, no 8, décembre. En ligne : http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/publications/p/145/1303/pratiques-environnementales-francais-2005.html.

– 2008. « Croissance soutenue de l’activité des éco-entreprises entre 2004 et 2007 », Le 4 pages, no 127, novembre.

Ilahiane, H. 1999. “The berber agdal institution : indigenous range management in the Atlas mountains”, Ethnology, vol. 38, no 1, p. 21-45.

Illich, I. 1973. La convivialité, Paris, Le Seuil.

INSEE 2004. Enquêtes permanentes sur les conditions de vie. Participation et contacts sociaux : historique, octobre 1996-2004. En ligne : http://www.insee.fr/fr/themes/detail.asp?ref_id= fd-epcvhf10.

– 2006. L’économie de l’environnement en 2006. Les synthèses, fiche no 10.

– 2007. « La lettre de la région Rhône Alpes », Analyses, no 76, juin.

– 2008a. Tableaux de l’Économie française, 1992-1993, Paris, La Documentation française.

– 2008b. « Enquête emploi en continu 2007 », Société, no 87, octobre.

Insel, A. 2006. « La mutilation économique de l’anthropologie : misère de l’économie et économie de la misère », in B. Guibert et S. Latouche (dir.). Antiproductivisme, altermondialisme et décroissance, Lyon, Paragon, p. 21-36.

Ion, J. 1997. La fin des militants ?, Paris, L’Atelier, coll. « Enjeux de société ».

Irwin, R. 2001. « Posing global environnemental problems from conservation to sustainable developpement », in D. Stevis et V. J. Assetto Boulder, The International Political Economy of The Environment, IPE Yearbook, vol. 12, Boulder, Lynne Rienner, p. 15-38.

Jacqué, M. 1994. L’opposition au tracé TGV sud-est : une remise en cause des rapports sociaux traditionnels, mémoire de maîtrise de sociologie, université de Provence, sous la direction de C. Aspe.

– 2002. Développement du mode de pensée environnementale et vulgarisation de l’écologie scientifique : l’éducation à l’environnement, thèse de doctorat en sociologie, université de Provence-Aix-Marseille I, sous la direction de B. Picon.

Jollivet, M. 1978. « Les pièges de la Mère Denis », in collectif, Avec nos sabots. La campagne rêvée et convoitée, Autrement, no 14, p. 22-30.

– 1983. « Présentation du programme Causses-Cévennes du PIREN », Études rurales, no 89-90-91, p. 331-333.

– 1988. « Du paysan à l’agriculteur : le changement social dans le monde rural », in H. Mendras et M. Verret (dir.), Les champs de la sociologie française, Paris, Armand Colin, coll. « U » p. 49-61.

– 1991. « La prise en compte de la société dans les recherches sur l’environnement », Lettres des programmes interdisciplinaires de recherche du CNRS, éditorial, no 4

– (dir.). 1992. Sciences de la nature, sciences de la société. Les passeurs de frontières, Paris, CNRS éditions.

– 1998. « Éléments pour une réflexion interdisciplinaire sur le concept de développement durable. Un point de vue des sciences sociales », Natures Sciences Sociétés, vol. 6, no 4, p. 50-52.

– 2009. « Éléments de théorie pour une recherche interdisciplinaire sur les interfaces natures/sociétés », in D. Hervé et F. Laloë (dir.), Modélisation de l’environnement : entre natures et sociétés, Versailles, Quæ, coll. « Indisciplines », p. 9-20.

–, Legay, J.-M. et Mégie, G. 1993. « Natures, sciences, sociétés : mode d’emploi », Natures Sciences Sociétés, vol. 1, no 2, éditorial.

– et Legay, J.-M. 2005. « Canevas pour une réflexion sur une interdisciplinarité entre sciences de la nature et sciences sociales », Natures Sciences Sociétés, vol. 13, no 2, p. 184-188.

– et Pavé, A. 1993. « L’environnement, un champ de recherche en formation », Natures Sciences Sociétés, vol. 1, no 1, p. 6-20.

Joly, P.-B. 1999. « Besoin d’expertise et quête d’une légitimité nouvelle : quelles procédures pour réguler l’expertise scientifique ? », Revue française des affaires sociales, vol. 53, no 1, p. 45-52.

Jonas, H. 1990. Le principe responsabilité, Paris, Éditions du Cerf, coll. « Passages ».

Jouvenel, B. de. 1970. « Le thème de l’environnement », Analyse et prévision, no X, p. 517-533.

Jung, J. 1971. L’aménagement de l’espace rural, une illusion économique, Paris, Calmann-Lévy, coll. « Perspectives de l’économie ».

Kalaora, B. 1981. « Naissance et développement d’un loisir urbain. La forêt de Fontainebleau », Études rurales, no 83, p. 97-109.

– 1998. Au-delà de la nature, l’environnement : l’observation sociale de l’environnement, Paris, L’Harmattan, coll. « Environnement ».

– et Charles, L. 2000. « Intervention sociologique et développement durable : le cas de la gestion intégrée des zones côtières », Nature Sciences Sociétés, vol. 8, no 2, p. 31-38.

– et Savoye, A. 1985. « La protection des régions de montagne au xixe siècle : forestiers sociaux contre forestiers étatistes », in A. Cadoret (dir.), Protection de la nature. Histoire et idéologie. De la nature à l’environnement, Paris, L’Harmattan, p. 6-23.

Kasperson, R. E., Renn, O., Slovic, P., Brown, H. S., Emel, J., Goble, R., Kasperson, J. X. et Ratick, S. 1988. « The social amplification of risk : a conceptual framework », Risk Analysis, vol. 8, no 2, p. 177-187.

Kouabenan, D. R. 1999. Explication naïve de l’accident et prévention, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Le Travail humain ».

Lacroix, B. 1981. L’utopie communautaire, Histoire sociale d’une révolte, Paris, Presses universitaires de France, rééd. 2006, coll. « Sociologie d’aujourd’hui ».

Laganier, J. et Vienne, D. 2009. « Recensement de la population 2006. La croissance retrouvée des espaces ruraux et des grandes villes », INSEE Première, no 1218, janvier.

Lalo, A. 1997. « Les leçons à tirer pour l’information du public », Préventique Sécurité, no 25, p. 54-61.

Lalonde, B. 1977. Compte rendu des premiers entretiens écologiques de Dijon, [18-19-20 avril], Dijon, association Les Entretiens écologiques de Dijon, p. 103-104.

Lambert, S. 1999. « Quand l’écologie et la biologie s’appelaient histoire ou sciences naturelles. Application aux animaux utiles ou nuisibles », Courrier de l’environnement de l’INRA, no 38, novembre, p. 23-40.

Landrieu, J. 1987. « La DATAR : un moteur de la prospective. Vers l’an 2000… et après », Les Cahiers français, no 232, juillet-septembre.

Larrère, C. 2000. « Peut-on échapper au conflit entre anthropocentrisme et éthique environnementale ? », in A. Fagot-Largeault et P. Acot (dir.), L’éthique environnementale, Paris, SenS Éditions, p. 17-38.

– 2003. « Le principe de précaution et ses critiques », Innovations, Cahiers d’économie de l’innovation, no 18, vol. 2, p. 9-26.

– et Larrère, R. 1997. Du bon usage de la nature. Pour une philosophie de l’environnement, Paris, Aubier, coll. « Alto ».

– et Larrère, R. 2000. « Les OGM entre hostilité de principe et principe de précaution », Cités, no 4, p. 34-46.

Larrère, R. 1994a. « Sauvagement artificiel », Courrier de l’environnement de l’INRA, no 21, p. 35-37.

– 1994b. « L’art de produire la nature, une leçon de Rousseau », Courrier de l’environnement de l’INRA, no 22, p. 5-13.

Lascoumes, P. 1994. L’éco-pouvoir. Environnements et politiques, Paris, La Découverte, coll. « Textes à l’appui ».

– 2002. « L’expertise, de la recherche d’une action rationnelle à la démocratisation des connaissances et des choix », Revue française d’administration publique, no 103, vol. 3, p. 369-377.

– 2008. « Leviers d’actions et obstacles à la mise en œuvre d’une politique de développement soutenable », in collectif, Le Grenelle de l’environnement, La Documentation française, coll. « Regards sur l’actualité », no 338, p. 47-59.

Lash, S., Szerszynski, B. et Wynne, B.(dir.). 1998. Risk, Environment and Modernity, towards a New Ecology, Londres, Sage.

Latouche, S. 2001. « Nature, écologie et économie. Une approche anti-utilitariste », Revue du MAUSS, no 17, vol. 1,, p. 57-70.

– 2003. Décoloniser l’imaginaire : la pensée créative contre l’économie de l’absurde, Lyon, Paragon, coll. « L’Après-développement ».

– 2007. Petit traité de la décroissance sereine, Paris, Mille et une nuits, coll. « Les petits libres ».

Latour, B. 1991. Nous n’avons jamais été modernes. Essai d’anthropologie symétrique, Paris, La Découverte, coll. « Armillaire ».

– 1999. Politiques de la nature, Comment faire entrer les sciences en démocratie, Paris, La Découverte, coll. « Armillaire ».

– 2006. Changer de société, refaire de la sociologie, Paris, La Découverte, coll. « Armillaire ».

Laurent, É. 2010. « Écologie : de l’âge économique à l’âge social », Les grands dossiers des sciences humaines, no 19, vol. 6, juin-juillet-août, dossier « Les pensées Vertes », p. 48-51.

Lawrence, G., Higgins, V., Lockie, S. (éd.). 2001. Environment, Society and Natural Resource Management. Theoretical perspectives from Autralasia and the Americas, Northampton, Edward Elgar.

Le Breton, D. 1995. La sociologie du risque, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? ».

Léger, D. 1979. « Les utopies du “retour” », Actes de la recherche en sciences sociales, no 29, p. 45-63.

et Hervieu, B. 1979. Le retour à la nature. Au fond de la forêt… l’État, Paris, Le Seuil.

Leroy, J.-B. 1986. La pollution des eaux, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? ».

Leroy, P. 2004. « Sciences environnementales et interdisciplinarité : une réflexion sur les Pays-Bas », Natures Sciences Sociétés, vol. 12, no 3, p. 274-284.

Lévêque, C. 2008. La biodiversité au quotidien. Le développement durable à l’épreuve des faits, Versailles, Quæ/Paris, IRD Éditions.

Lévy-Leblond, J.-M. 1996. La pierre de touche, Paris, Gallimard, coll. « Folio Essais ».

Lewis, R. 1990. Pourquoi j’ai mangé mon père, traduit de l’anglais par Vercors et R. Barisse, Arles, Actes Sud.

Leynaud, É. 1985. L’État et la nature : l’exemple des Parcs nationaux français, Parc national des Cévennes.

Lipietz, A. 1992. « Écologie politique et mouvement ouvrier : similitudes et différences », Politis, no 1. En ligne : http://lipietz.net/spip.php?article428.

Lizet, B. 1991. « De la campagne à la “nature ordinaire”. Génie écologique, paysages et traditions paysannes », Études rurales, no 121-124, p. 169-184.

Lorrain, D. 1998. « Administrer, gouverner, réguler », Les Annales de la recherche urbaine, no 80-81, no 12, p. 85-92.

Löwy, M. (dir.). 2005. Écologie et socialisme, Paris, Syllepse, coll. « Écologie politique ».

Luczak, F. et Nabli, F. 2010. « Vie associative : 16 millions d’adhérents en 2008 », INSEE Première, no 1327, décembre.

Macnaghten, P. et Urry, J. 1998. Contested Natures, Londres, Sage.

Manceron, V. et Roué, M. 2009. « Les animaux de la discorde », Ethnologie française, vol. 39, no 1, p. 5-10.

Mannheim, K. 1929. Idéologie et utopie (une introduction à la sociologie de la connaissance), Paris, Marcel Rivière.

Maresca, B. 1996. « L’environnement une grande cause… locale », CREDOC, Consommation et Modes de vie, no 105, février.

Marié, M., 1989. Les terres et les mots. Une traversée des sciences sociales, Paris, Méridiens-Klincksieck.

– et Viard, J. 1977. La campagne inventée, Arles, Actes Sud, coll. « Espace temps ».

Martinon, J.-P. 1978. « Les objets de l’enracinement perdu », in collectif, Avec nos sabots. La campagne rêvée et convoitée, Autrement, no 14, p. 87-88.

Marx, K. [1844] 1962. Manuscrits de 1844. Économie politique et philosophie, Paris, Éditions sociales, rééd. 1990.

Matheu, M. 2006. La décision publique face au risque, rapport du séminaire « Risques », La Documentation française.

Mathieu, N. 1989. « Démarches interdisciplinaires et perspectives d’avenir : bilan de 25 ans de pratique », Bulletin de la Société languedocienne de géographie, t. XXIV, fascicule 3-4, p. 255-269.

– et Jollivet, M. (dir.). 1989. Du rural à l’environnement, la question de la nature aujourd’hui, Paris, ARF/L’Harmattan.

Mauz, I. 2005. Gens, Cornes et crocs, Versailles, Quæ, coll. « Indisciplines ».

McKenna, F. P. et Crick, J. L. 1997. « Developments in hazard perception », Transport Research Laboratory, report 297, Crowthorne.

McKenzie, R. [1925] 1979. « L’approche écologique dans l’étude de la communauté humaine », in Y. Grafmeyer et I. Joseph (textes traduits et présentés par), L’école de Chicago. Naissance de l’écologie urbaine, Paris, Aubier, p. 145-162.

Meadows, D. H., Meadows, D. L., Randers, J. et Behrens, W. W. 1972. The Limits to Growth. Traduction française de J. Delaunay, Halte à la croissance ?, 1973, Paris, Fayard, coll. « Écologies ».

Mendras, H. 1979. Voyage au pays de l’utopie rustique, Arles, Actes Sud, coll. « Espace temps ».

– 1984. La fin des paysans [1967], suivi d’une réflexion sur la fin des paysans vingt ans après, Arles, Actes Sud.

– 1988. La seconde révolution française 1965-1984, Paris, Gallimard, coll. « Folio Essais ».

– et Forsé, M. 1983. Le changement social, Paris, Armand Colin.

Merle, R. 1972. Malevil, Paris, Gallimard.

Mermet, L., Billé, R., Leroy, M., Narcy, J.-B. et Poux, X. 2005. « L’analyse stratégique de la gestion environnementale : un cadre théorique pour penser l’efficacité en matière d’environnement », Natures Sciences Sociétés, vol. 13, no 2, p. 127-137.

Michelin, Y. et Gauchet, S. 2000. « Gérer le paysage : joindre le geste à la parole », in D. Chevallier (dir.), Vives Campagnes. Le patrimoine rural, projet de société, Paris, Autrement, coll. « Mutations », no 194, p. 135-162.

Micoud, A. 1993. « Comment en finir avec les animaux dits nuisibles ? », Études rurales, no 129-130, p. 83-94.

– 2004. « Des patrimoines aux territoires durables », Ethnologie française, vol. 34, no 1, p. 13-22.

– et Peroni, M. (dir.). 2000. Ce qui nous relie, La Tour d’Aigues, Éditions de l’Aube.

Migot, P. et Roué, M. (propos recueillis par). 2006. « Robert Barbault ou de l’écologie à la gestion de la biodiversité », Natures Sciences Sociétés, vol. 14, supp. 1, p. 36-42.

Mol, A. P. J. 1997. « Ecological modernization : Industrial transformations and environmental reform », in M. Redclift et G. Woodgate (dir.), The International Hand-book of Environmental Sociology, Londres, Edward Elgar, p. 138-149.

Sonnenfeld, D. A. et Spaargaren, G. (dir.). 2009. The Ecological Modernisation Reader : Environmental Reform in Theory and Practice, Londres et New York, Routledge.

– et Spaargaren, G. 1993. « Environment, modernity and the risk society : the apocalyptic horizon of environmental reform », International Sociology, no 8, no 4, p. 359-431.

Montgolfier, J. de et Natali, J.-M. 1986. La gestion patrimoniale des ressources naturelles, in La nature et le rural, [actes du colloque national de Strasbourg], Strasbourg, Association des ruralistes français.

– et Natali, J.-M. 1987. Le patrimoine du futur. Approches pour une gestion patrimoniale des ressources naturelles, Paris, Economica.

Morange, M. 2008. À quoi sert l’histoire des sciences ?, Versailles, Quæ, coll. « Sciences en questions ».

Morin, E. 1977. La méthode, t. I : La nature de la nature, Paris, Le Seuil.

– 1979. Le paradigme perdu : la nature humaine, Paris, Le Seuil.

– 1980. La méthode, t. II : La Vie de la vie, Paris, Le Seuil.

– 1999. Relier les connaissances. Le défi du xxie siècle, Paris, Le Seuil.

– 2000. Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur, Paris, Le Seuil.

– 2004. La méthode, t. VI : Éthique, Paris, Le Seuil.

Mormont, M. 2009. « Le sociologue dans l’action collective face au risque », Développement durable et territoires. En ligne : http://developpementdurable.revues. org/index8235. html.

Morrison, D. E. 1973. « The environmental movement : conflict dynamics », Journal of Voluntary Action Research, 2 (spring), p. 74-85.

Murphy, R. 1997. Sociology and Nature, Boulder, Westview Press.

Nicholson, M. 1973. La révolution de l’environnement. Guide à l’usage des nouveaux maîtres du monde, traduction de P. Rocheron, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des sciences humaines ».

Nollié, P.-P. 1974. « Du milieu de vie à l’environnement », Espaces et Sociétés, no 12, p. 91-109.

OCDE 2008. La syndicalisation dans le monde en 2007, données statistiques, OCDE.

O’Connor, J. 1992. « La seconde contradiction du capitalisme : causes et conséquences », Actuel Marx, no 12 : L’écologie, ce matérialisme historique, p. 30-40.

Ollagnon, H. 1989. « Une approche patrimoniale de la qualité du milieu naturel », in N. Mathieu et M. Jollivet (dir.), Du rural à l’environnement, la question de la nature aujourd’hui, Paris, ARF/L’Harmattan, p. 258-268.

Osmont, A. 1998. « La “Governance” : concept mou, politique ferme », Les Annales de la recherche urbaine, no 80-81, p. 19-26.

Ostini, M. 1998. Éducation à la citoyenneté démocratique. Concepts de base et compétences clés, Rapport général, séminaire du Conseil de l’Europe, 11-12 décembre 1997, Strasbourg.

Ostrom, E. 1990. Governing the Commons : the Evolution of Institutions for Collective Action, New York, Cambridge University Press. Édition française : Gouvernance des biens communs : pour une nouvelle approche des ressources naturelles, révision scientifique de L. Baechler, 2010, Bruxelles, De Boeck.

Pascal, B. [1670] 1966. Pensées, Paris, Bordas.

Passet, R. 1979. L’économique et le vivant, Paris, Payot.

Pellerin, P. 1972. Lettre ouverte aux assassins de la nature, Paris, Stock.

Pellow, D., Schnaiberg, A. et Weinberg, A. 2000. « Putting the ecological modernization thesis to test. The promises and performance of urban recycling », in A. P. J. Mol et D. A. Sonnenfeld (dir.), Ecological Modernization around the World : Perspectives and Critical Debates, Londres, Routledge, p. 109-137.

Pelt, J.-M. 2000. La terre en héritage, Paris, Fayard.

– 2007. C’est vert et ça marche !, Paris, Fayard.

Peretti-Watel, P. 2000. La sociologie du risque, Paris, Armand Colin, coll. « U ».

– 2005. « La culture du risque, ses marqueurs sociaux et ses paradoxes. Une exploration empirique », Revue économique, vol. 56, no 2, p. 371-392.

– et Hammer, B. 2006. « Les représentations profanes de l’effet de serre », Natures Sciences Sociétés, vol. 14, no 4, p. 353-364.

Petitjean, S. 1996. La crise de la « vache folle ». Dossier de l’Environnement de l’INRA, no 13.

Picht, G. 1970. Réflexions au bord du gouffre, Paris, Robert Laffont.

Picon, B. 1978. L’espace et le temps en Camargue, Arles, Actes Sud.

– 1991. « Chasse, pêche, cueillette : un même objet support d’attitudes et de pratiques sociales différenciées », Sociétés contemporaines, no 8, p. 87-100.

Pinton, F. 2002. « Manioc et biodiversité, exploration des voies d’un nouveau partenariat », Natures Sciences Sociétés, vol. 10, no 2, p. 18-30.

Pisani, F. et Piotet, D. 2008. Comment le web change le monde. L’alchimie des multitudes, Paris, Pearson Education France.

Planchat, C. 2007. « Protéger l’environnement : un objectif pour une grande majorité de Français », INSEE Première, no 1121, janvier.

Pompidou, G. 1970. « Extraits de l’allocution du président de la République lors de son voyage aux États-Unis (Chicago 28 février 1970) », Un premier programme pour l’environnement 2000. Revue de l’aménagement du territoire, no 17, juillet-août, p. 6.

Poujade, R. 1975. Le ministère de l’impossible, Paris, Calmann-Lévy, coll. « Questions d’actualité ».

Poulantzas, N. 1974. Les classes sociales dans le capitalisme aujourd’hui, Paris, Le Seuil, coll. « Sociologie politique ».

Poupat, B. 2007. « Les entreprises spécialisées dans l’environnement : les éco activités », Courrier des statistiques, no 120, juillet, p. 47-49.

Pourchier, É. 1994. « De la Carde à la Fare-Sud : le mouvement de contestation du TGV Méditerranée », in A. Hayot (dir.), Actes du séminaire « Villes et citoyenneté », Montpellier, association Villes et territoires méditerranéens, p. 13-21.

Prades, J. A., Tessier, R. et Vaillancourt, J.-G. 1994. Instituer le développement durable. Éthique de l’écodécision et sociologie de l’environnement, Montréal, Fides.

Prigogine, I et Stengers, I. 1979. La nouvelle alliance. Métamorphose de la science, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des sciences humaines ».

Puech, D. 1986. « La défense des forêts contre l’incendie peut-elle être gérée en fonction d’une finalité économique ? » in La nature et le rural, [actes du colloque national de Strasbourg], Strasbourg, Association des ruralistes français.

Raffin, J.-P. et Ricou, G. 1985. « Le lien entre les scientifiques et les associations de protection de la nature : approche historique », in A. Cadoret (dir.), Protection de la nature. Histoire et idéologie. De la nature à l’environnement, Paris, L’Harmattan, p. 63-71.

Ramade, F. 1993. Préface in F. Cazalas, Manuel d’initiation à l’environnement, Paris, Éditions de l’environnement, coll. « Fondation Ushuaïa ».

Rapoport, D. 1993. « Les plaisirs de l’ascèse », in F. Piault (dir.), Le mangeur. Menus, mots et maux, Paris, Autrement, no 138, p. 96-103.

Ravetz, J. 2005. « The post normal science of safety », in M. Leach, I. Scoones et B. Wynne (dir.), Science and Citizens : Globalization and the Challenge of Engagement, Londres/New York, Zed Books, coll. « Claiming Citizenship », p. 43-82.

Redclift, M. et Woodgate, G. (dir.). 1997. The International Handbook of Environmental Sociology, Londres, Edward Elgar.

Reeves, J.-B. et Bertrand, A. L. 1969. « Employee mobility and community cohesion in a national park », Journal of Leisure Research, vol. 1, p. 342-347.

Rémond-Gouilloud, M. 1988. « Ressources naturelles et choses sans maître », in B. Edelman et M.-A. Hermitte (dir.), L’homme, la nature, le droit, Christian Bourgeois, p. 219-236.

– 1989. Du droit de détruire, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Les Voies du droit ».

Rémy, M. 1971. L’homme en péril. Une société de destruction ou une société de protection ?, Paris, Stock.

Reynaud, E. 1980. « Le militantisme moral », in H. Mendras (dir.), La sagesse et le désordre. France 1980, Paris, Gallimard, p. 269-284.

Rist, G. 1996. Le développement. Histoire d’une croyance occidentale, Paris, Presses de Sciences Po, coll. « Références ».

–, Rahnema, M. et Esteva, G. 1992. Le Nord perdu. Repères pour l’après-développement, Lausanne, Éditions d’En Bas.

Robic, M.-C. (dir.). 1992. Du milieu à l’environnement. Pratiques et représentations du rapport homme/nature depuis la Renaissance, Paris, Economica.

Rochefort, R. 1995. La société des consommateurs, Paris, Odile Jacob.

– 2007. Le bon consommateur et le mauvais citoyen, Paris, Odile Jacob.

Roelants du Vivier, F. et Hannequart, J.-P. 1989. « Une nouvelle stratégie européenne pour l’environnement dans le cadre de l’Acte unique », in Quelle politique de l’environnement pour 1993 ? [Actes du colloque des 10 et 11 mai 1989], Paris, Entente Européenne pour l’Environnement.

Ronsard, P. de. [1564] 1994. Œuvres complètes, édition établie, présentée et annotée par J. Céard, D. Ménager et M. Simonin, Paris, Gallimard, coll. « La Bibliothèque de la Pléiade ».

Roqueplo, P. 1988. Pluies acides : menaces pour l’Europe, Paris, Economica.

– 1993. Climats sous surveillance. Limites et conditions de l’expertise scientifique, Paris, Economica, coll. « Innovation ».

– 1997a. Entre savoir et décision : l’expertise scientifique, Paris, INRA, coll. « Sciences en questions ».

– 1997b. « L’effet de Serre est-il politiquement gérable ? », Futuribles, no 224, p. 17-32.

Rosanvallon, P. 1976. L’âge de l’autogestion ou la politique au poste de commande, Paris, Le Seuil, coll. « Points ».

Rosnay, J. de et Rosnay, S. de. 1981. La malbouffe, Paris, Le Seuil, coll. « Points ».

– 1991. L’écologie et la vulgarisation scientifique. De l’égocitoyen à l’écocitoyen, Saint-Laurent, Musée de la Civilisation/ FIDES.

– 1995. L’homme symbiotique. Regards sur le troisième millénaire, Paris, Le Seuil.

Roué, M. et Nakashima, D. 2005. « Diversité biologique, diversité culturelle : enjeux autour des savoirs locaux », in R. Barbault (dir), Actes de la conférence internationale « Biodiversité, science et gouvernance » [Paris, 24-28 janvier 2005], Éditions du Muséum national d’histoire naturelle, Paris, 2006, p. 220-222

Rousseau, J.-J. [1761] 1993. La nouvelle Héloïse, Paris, Gallimard, coll. « Folio Classique ».

Roy, A. 2006. Les pratiques environnementales des Français en 2005, IFEN.

Rudolf, F., 1998. L’environnement, une construction sociale. Pratiques et discours sur l’environnement en Allemagne et en France, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, coll. « Maison des sciences de l’homme de Strasbourg ».

Sachs, I. 1972. « Environnement et projet de civilisation », Les Temps modernes, no 316, vol. 28, p. 1-14.

– 1980. Stratégie de l’écodéveloppement, Paris, Éditions ouvrières.

– 1993. L’écodéveloppement, Paris, Syros/Alternatives économiques.

–, Bergeret, A., Schiray, M., Sigal, S., Théry, D. et Vinaver, K. 1981. Initiation à l’écodéveloppement, Toulouse, Privat.

Sachs, W. 1997. « Sustainable development », in M. Redclift et G. Woodgate (dir.), The International Handbook of Environmental Sociology, Londres, Edward Elgar, p. 71-82.

– 1999. Planet Dialectics. Explorations in Environment and Development, Londres, Zed Books.

Sainteny, G. 1991. Les Verts, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? ».

– 1993. « Les deux familles de l’écologie », in O. Duhamel et J. Jaffré (dir.), L’état de l’opinion 1993 », Paris, Le Seuil.

Salles, D. 2006. Les défis de l’environnement. Démocratie et efficacité, Paris, Syllepse, coll. « Écologie et politique ».

Salmon, A. 2007. La tentation éthique du capitalisme, Paris, La Découverte, coll. « Entreprise et société ».

Samuelson, P. A. 1954. « The pure theory of public expenditure », The Review of Economics and Statistics, vol. 36, no 4, p. 387-389.

Saurugger, S. 2002. « L’expertise : un mode de participation des groupes d’intérêt au processus de décision communautaire », Revue française de sciences politiques, vol. 52, no 4, p. 375-401.

Sauvé, L. 1999. « Un “patrimoine” de recherche en construction », in Éducation relative à l’environnement, Regards, recherches, réflexions, vol. 1 : id. (dir.), Bilans, enjeux et perspective de la recherche en éducation relative à l’environnement, Montréal, Université du Québec/Arlon, Fondation universitaire luxembourgeoise, p. 13-40.

– 2007. « L’éducation relative à l’environnement et la globalisation : enjeux curriculaires et pédagogiques », in Éducation relative à l’environnement, vol. 6 : Éducation à l’environnement et institution scolaire, Montréal, Université du Québec, p. 13-28.

Savage, M., Barlow, J., Dickens, P. et Fielding, A. 1992. Property, Bureaucracy and Culture. Middle-class Formation in Contemporary Britain, Londres, Routledge.

Schnaiberg, A. 1980. The Environment : from Surplus to Scarcity, Oxford, Oxford University Press.

– et Gould, K. 2000. Environment and Society : the Enduring Conflict, Caldwell, Blackburn Press.

–, Pellow, D. N. et Weinberg, A. 2003. « The treadmill of production and the environmental state », rééd. in F. H. Buttel, C. R. Humphrey et T. L. Lewis (dir.), Environment, Energy, and Society : Exemplary Works, Wadsworth, Thompson Learning.

Schumacher, E. F. 1978. Small is beautiful. Une société à la mesure de l’homme, Paris, Le Seuil, coll. « Contretemps ».

Schumpeter, J. A. [1942] 1974. Capitalisme, Socialisme et Démocratie, Paris, Payot, coll. « Petite bobliothèque Payot ».

Serres, M. 1990. Le contrat naturel, Paris, François Bourin.

SESSI. 1999. « Les éco-activités de l’industrie et des services », Le 4 pages des statistiques industrielles, no 118, septembre.

Sgard, J. 2009. « La crise, les économistes et le prix Nobel Elinor Ostrom », Esprit, novembre : Les contrecoups de la crise p. 107-117.

Sick, K.-P. 1993. « Le concept de classes moyennes. Notion sociologique ou slogan politique ? », Vingtième Siècle, no 37, p. 13-34.

Simmel, G. 1981. Sociologie et épistémologie, (recueil de textes 1884-1918), Paris, Presses universitaires de France, coll. « Sociologies ».

Singly, F. de. 2003. Les uns avec les autres. Quand l’individualisme crée du lien, Paris, Armand Colin, coll. « Individu et société ».

Souami, T. 1998. « Participer à la gouvernance ? », Les Annales de la recherche urbaine, no 80-81, p. 163-171.

Spaargaren, G. et Mol, A. P. J. 1992. « Sociology, environment and modernity : ecological modernization as a theory of social change », Society and Natural Resources, no 5, p. 323-344.

et Van Vliet, B. 2000. « Lifestyles, consumption and the environment : the ecological modernisation of domestic consumption », in A. P. J. Mol et D. A. Sonnenfeld (dir.), Ecological Modernisation around the World : Perspectives and Critical Debates, Londres, Routledge/Portland, Frank Cass, p. 50-76.

Stengers, I. 2009. Au temps des catastrophes, Résister à la barbarie qui vient, Paris, La Découverte, coll. « Les Empêcheurs de tourner en rond ».

Stoffaës, C. (dir.). 1993. « Économistes et écologistes : pour une écolo-nomie », in id., L’économie face à l’écologie, Paris, La Découverte/La Documentation Française.

Sue, R. 2001. Renouer le lien social, liberté, égalité, association, Paris, Odile Jacob.

Tessier, R. et Vaillancourt, J.-G. 1996. La recherche sociale en environnement. Nouveaux paradigmes, Montréal, Presses de l’université de Montréal.

Ternissien, J. A. (dir.). 1971. Précis général des nuisances, Paris, G. Le Prat.

Testart, J. 2005. « L’expérience prometteuse des conférences de citoyens », Le Monde diplomatique, février.

Theys, J. 1987. « La société vulnérable », in J.-L. Fabiani et J. Theys, La société vulnérable. Évaluer et maîtriser les risques, Paris, Presse de l’École normale supérieure, p. 3-36.

– 2002. « L’approche territoriale du “développement durable”, condition d’une prise en compte de sa dimension sociale », Développement durable et territoires, dossier no 1, septembre. En ligne : http://developpementdurable.revues.org/1475.

– et Kalaora, B. 1992. « Quand la science réinvente l’environnement », in J. Theys et B. Kalaora (dir.), La terre outragée, Paris, Autrement, coll. « Sciences en société », no 1, p. 15-49.

Tocqueville, A. de [1840] 1963. De la démocratie en Amérique, Paris, Union générale d’éditions, coll. « 10/18 ».

Toulat, P., Bougeard, A. et Templier, J. 1962. Les chrétiens dans le monde rural, Paris, Le Seuil.

UNCPIE. 1996. « Les militants du bout de la terre », Bulletin de l’UNCPIE, juillet-août.

– 1997. « Itinéraires environnement », Bulletin de l’UNCPIE, numéro spécial, 20e anniversaire, octobre.

UNESCO. 1979. Programme sur l’homme et la biosphère (MAB), système d’information du MAB 4, Paris, MAB-UNESCO.

Untermaïer, J. 1978. « Droit de l’homme à l’environnement et libertés publiques », Revue juridique de l’environnement, vol. 4, p. 329-367.

Vadrot, C.-M. 1978. L’écologie, histoire d’une subversion, Paris, Syros.

Vaillancourt, J.-G. 1995. « Penser et concrétiser le développement durable », Écodécision, no 15, p. 24-29.

– 1996. « Sociologie de l’environnement : de l’écologie humaine à l’écosociologie », in R. Tessier et J.-G. Vaillancourt (dir.), La recherche sociale en environnement. Nouveaux paradigmes, Montréal, Les Presses de l’université de Montréal, p. 19-47.

– 2002. « Action 21 et développement durable », Vertigo, vol. 3, no 3, décembre. En ligne : http://vertigo.revues.org./4172.

Vergès, P. 1986. « Approche localisée des classes sociales », in L’esprit des lieux. Localités et changement social en France, (Programme « Observatoire du changement social »), Paris, CNRS éditions, p. 227-290.

Vigarello, G. 1985. Le propre et le sale. L’hygiène du corps depuis le Moyen Âge, Paris, Le Seuil, coll. « L’Univers historique ».

Villalba, B. et Zaccaï, E. 2007. « Inégalités écologiques, inégalités sociales : interfaces, interactions, discontinuités ? », Développement durable et territoires, dossier 9 : Inégalités écologiques, inégalités sociales, septembre. En ligne : http://developpementdurable.revues.org/index3502.html.

Villeneuve, C. 1998. Qui a peur de l’an 2000 ? Guide pour une éducation relative à l’environnement pour le développement durable, préface de F. Di Castri, Sainte Foy, Québec, Éditions Multimondes/UNESCO.

Visvanathan, S. 1991. « Mrs Brundtland Lovely Non-Magical Cosmos », Alternatives, vol. 16, no 3, p. 379-384.

Vivien, F.-D. 1994. Économie et écologie, Paris, La Découverte, coll. « Repères ».

– 2005. « Et la nature devint patrimoine », in C. Barrère, D. Barthélémy et F.-D. Vivien, Réinventer le patrimoine, Paris, L’Harmattan, p. 45-70.

– 2009a. « Les modèles économiques de soutenabilité et le changement climatique », Regards croisés sur l’économie, no 6, p. 75-83.

– 2009b. « Pour une économie patrimoniale des ressources naturelles et de l’environnement », Mondes en développement, no 145, vol. 1, p. 17-28.

Vourc’h, A. et Pelosse, V. 1985. « Chasseurs et protecteurs, les paradoxes d’une contradiction », in A. Cadoret (dir.), Protection de la nature. Histoire et idéologie. De la nature à l’environnement, Paris, L’Harmattan, p. 108-123.

Waechter, A. 1989. Allocution, in Quelle politique de l’environnement pour 1993 ? [Actes du colloque des 10 et 11 mai 1989], Paris, Entente Européenne pour l’Environnement.

Weber, M. [1904-1905] 1967. L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme, Paris, Plon.

– [1919] 1959. Le savant et le politique, Paris, Plon.

Whyte, A. 1982. « Intégration des sciences naturelles et sociales dans le Programme MAB », Revue internationale de sciences sociales, UNESCO, 93, p. 439-454.

Wieviorka, M. 1981. « Blues syndical : la “cotte” d’alerte », in Les révolutions minuscules. Actions et causes en miettes. Qui « s’engage » aujourd’hui et pour quoi faire, Paris, Autrement, no 29, p. 216-224.

Wilson, E. O et Peter, F. M. (dir.). 1988. BioDiversity, Washington D. C., National Academy Press.

Worms, J.-P., 1966. « Le préfet et ses notables », Sociologie du travail, no 3, p. 249-275.

Zonabend, F. 1989. La presqu’île au nucléaire, Paris, Odile Jacob.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2012

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Lesen

Exklusiver Zugang

open access

Angeboten von L’éditeur de ce site