Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La moisson des marins-paysans

 | 
Pascale Legué-Dupont

Remerciements

Texte intégral

1Ces remerciements sont avant tout l’expression de ma reconnaissance envers l’ensemble d’une profession qui s’est toujours montrée disposée à collaborer à ce travail et à le soutenir. Le nombre des professionnels qui m’ont aidée à un moment ou un autre est évidemment beaucoup trop important pour que je puisse les nommer tous ici. Toutefois, une place particulière doit être réservée au regretté Jean Gillardeau qui m’avait accordé son amitié en même temps qu’il m’ouvrait la porte d’un monde que je méconnaissais largement, ainsi qu’à Alain Cornuault qui le premier m’a fait découvrir l’espace essentiel de la cabane.

2Ma gratitude va aussi à l’Ifremer qui m’a permis d’entreprendre ces travaux par l’octroi de contrats de recherche, et n’a jamais cessé de me soutenir à travers une assistance régulière.

3L’Administration des Affaires Maritimes, en particulier Jean-François Bauve, ainsi que les directions successives de la section régionale conchylicole de Marennes-Oléron doivent être mentionnées. A de nombreuses occasions, elles ont su se rendre disponibles pour répondre à mes demandes d’information.

4Les membres de ma profession ne peuvent être oubliés, et notamment Isac Chiva, mon directeur de recherche, pour son attention permanente et la patience dont il a fait preuve, et Dominique Fournier, qui fut un soutien constant tout au long de ma recherche et un lecteur attentif de mes écrits jusqu’au stade de l’édition.

5Enfin mes remerciements s’adressent à Françoise Girou pour sa précieuse aide technique en un temps pourtant très proche où l’ordinateur individuel ne faisait pas encore partie des outils de base de la jeune doctorante.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Accès exclusif

open access

Offert par L’éditeur de ce site