Version classiqueVersion mobile

Le Front national

 | 
Michel Wieviorka

Chapitre 1. La sortie des Trente Glorieuses et la matrice fondatrice du Front national

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La grande mutation

En 1972, quand le Front national est créé, la France est constituée de trois composantes principales relativement intégrées. D’abord, une société industrielle avec des entreprises et des rapports de production dominés par le taylorisme, caractérisée par une croissance soutenue et un taux de chômage très faible ; ensuite, un État républicain assurant sans critique majeure ses fonctions de solidarité, de service public, d’État-providence ou d’éducation ; enfin, une nation qui, après la décolonisation, se vit encore comme puissante ou centrale. Le pays s’est reconstruit, après la Seconde Guerre mondiale, en faisant largement appel à une main-d’œuvre immigrée qui occupe surtout des emplois non qualifiés. Après le célèbre appel de l’Abbé Pierre (1er février  1954), une politique ambitieuse de construction de logements sociaux a amené la construction de nombreux quartiers d’habitat populaire, qui assurent des conditions décentes de logement à la population ouvrière et au...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search