Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La transformation des armées

 | 
Grégory Daho

L’institutionnalisation de la CIMIC : repères chronologiques

Texte intégral

1992 Réformes interarmées des organisations de commandement. Création de l’état-major de planification interarmées (EMIA), du Centre opérationnel interarmées (COIA), du Commandement aux opérations spéciales (COS), de la direction du Renseignement militaire (DRM) et du Collège interarmées de défense (CID).Juin : Création du bureau affaires civiles du COS.
1993 Novembre : L’expertise des actions civilo-militaires est officiellement confiée par le chef d’état-major des armées au COS.
1994 Avril : Expertise initiale de théâtre (EIT) à Sarajevo, projection des réservistes affaires civiles du COS.Juin : Parution du Livre blanc sur la défense. – Première réunion interministérielle sur les affaires civiles à Sarajevo.Novembre : Démarche interarmées d’évaluation, création par le chef d’état-major des armées d’un groupe de travail interarmées sur les « actions d’accompagnement des crises ». – Création de l’association Études et actions d’urgence (EAU).Décembre : Mise en place par l’état-major des armées d’une cellule ACM au COIA.
1995 Septembre : Parution de la directive provisoire sur la conduite des actions civilo-militaires.
1996 Janvier : Création du groupe PROCURE et de la Chambre de commerce et d’industrie franco-bosnienne.Mars : Projection des premières unités ACM de l’armée de terre en Bosnie.
1997 Juillet : Parution de la directive sur la conduite des actions civilo-militaires.
1999 Mars : L’association AUDE remplace EAU, le groupe PROCURE 2 remplace PROCURE.Juin : Création de la Mission interministérielle pour l’Europe du Sud-Est (MIESE). – Bernard Kouchner est le chef de la Mission intérimaire des Nations unies pour le Kosovo (MINUK).Juin-Juillet : Expertise initiale de théâtre (EIT) à Pristina, projection des réservistes affaires civiles du COS.Juillet : Projection des unités ACM de l’armée de terre au Kosovo.
2000 Mai : Parution de la directive d’orientation sur les ACM en Afrique.Novembre : Fin de la MIESE.
2002 Février-mars : Expertise initiale de théâtre (EIT) à Kaboul, projection des réservistes affaires civiles du COS.Mars : Parution du concept interarmées d’action civilo-militaire.
2004 L’EMIA et le COIA forment le Centre de planification et de conduite des opérations (CPCO). Son bureau J9 est dédié à la CIMIC. – Le Groupement interarmées des actions civilo-militaires (GIACM), basé à Lyon, est opérationnel.
2005 Mars : Parution du concept et de la doctrine interarmées de la coopération civilo-militaire.
2008 Juin : Parution du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale.
2009 Création de la cellule AFPAK. – Création du comité interministériel de pilotage de la gestion civilo-militaire des crises.
2012 Juillet : Révision de la doctrine interarmées de la coopération civilo-militaire. – Fusion du Groupement interarmées des actions civilo-militaires (GIACM) et du Groupement des opérations militaires d’influence (GOMI) pour former le Centre interarmées des actions d’environnement (CIAE).
2013 Parution du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale.
2014 La Task Force pour la gestion civilo-militaire des crises extérieures est déclarée opérationnelle.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Accès exclusif

open access

Offert par L’éditeur de ce site