Version classiqueVersion mobile

La transformation des armées

 | 
Grégory Daho

Deuxième partie. La fabrication de la doctrine (1994-2005)

Chapitre 5. La compétition entre forces spéciales et armée de terre au Kosovo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Nous [officiers de l’armée de terre], on était considérés comme des amateurs par le COS… on arrivait après la guerre… et j’ai vécu cette espèce de concurrence forte… oui… presque d’animosité quelquefois, certains d’entre eux ne voulaient plus se parler, l’un étant l’initiateur et l’autre continuant… le COS a je pense joui d’une liberté d’action totale dans des conditions opérationnelles sympas, marrantes, dangereuses quelquefois mais il n’y a pas eu beaucoup de morts non plus… voilà, après ils ont pu considérer que nous on venait ramasser les lauriers de la victoire, ce qui n’est pas vrai… je comprends très bien, je ne suis pas choqué par ces réactions… je dirais épidermiques, c’est tout à fait logique. »
(Général, responsable actions civilo-militaires en Bosnie-Herzégovine, 1997, 23 juillet 2009, réf. 8)

La reproduction des modes opératoires

Au Kosovo, les tensions entre Serbes et Albanais se sont accentuées depuis l’élection d’Ibrahim Rugova à la présidence de la province le 24 ma...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search