Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La transformation des armées

 | 
Grégory Daho

Première partie. La genèse du projet (1989-1994)

Chapitre 3. Un vecteur de mobilisations au cœur des réformes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Sociologique, symbolique, la polarisation était aussi géographique. L’armée de terre classique, pourtant majoritaire et dont les divisions blindées et mécanisées étaient déployées face aux Soviétiques, ne parvint pas à retrouver son leadership. Au milieu des années 1970, elle compte plus de 200 000 hommes dans le Nord-Est, dont 60 000 en Allemagne, le long de la frontière avec la France. De toute part, les experts s’interrogeaient sur son utilité à l’époque de “la guerre presse-bouton”, selon la formule d’alors. Contestée de l’intérieur dans les années 1970 par les comités de soldats, ne jouant qu’un rôle d’appoint dans la dissuasion nucléaire, confite dans ses traditions, elle n’offrait comme image que celle du soldat balayant la cour d’une caserne à Vitry-le-François, et pour le jeune officier guère plus d’espoirs que la vie de garnison à Mailly-le-Camp et les grands exercices en RCA. […] Les événements de 1989-1990 allaient tout bouleverser. Pour la plus grande joie des militai...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540