Version classiqueVersion mobile

De l’Indus à la Somme

 | 
Claude Markovits

La France vue par les soldats indiens : occidentalisme par le bas

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour rendre compte de la perception de la France et des Français par les soldats indiens, on se propose d’avoir recours à la notion d’« occidentalisme par le bas ». L’occidentalisme dont il est question ici n’est pas le revers exact de l’orientalisme tel qu’il a été défini par Edward Saïd dans un livre célèbre (Saïd 1980). Saïd mettait en avant le caractère artificiel et instrumentaliste de l’invention d’un Orient par les Occidentaux à la fin du xviiie et au début du xixe siècle, qui lui paraissait directement liée à une visée de domination politique. On ne peut en dire autant du regard que les élites des pays du Moyen-Orient et d’Asie ont porté sur l’Europe : la tentative pour constituer un savoir sur ce monde qui s’était invité chez eux ne participait pas d’une visée de domination, mais obéissait à un impératif de nécessité qui ne s’est cependant imposé que très graduellement. Il faut remarquer que la constitution d’un Occident comme objet de savoir supposait celle, préalable, d’u...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search