Version classiqueVersion mobile

Les coulisses du monde des catastrophes « naturelles »

 | 
Sandrine Revet

La fabrique d’un monde international des catastrophes « naturelles »

Chapitre 3. Rendre les catastrophes internationales

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Contrairement aux pandémies ou au réchauffement climatique, dont le caractère global est ontologique, les catastrophes dites « naturelles » restent des événements territorialisés. Leurs effets débordent rarement les frontières d’un pays, et même si leurs causes sont parfois liées à des phénomènes globaux plus amples tels que le changement climatique ou les problèmes de développement, le lien n’est souvent pas clairement visible. En outre, les États restent souverains dans leur décision de solliciter l’aide internationale après une catastrophe et sont les acteurs centraux de l’intervention en cas d’urgence. Le caractère international des catastrophes, voire transnational quand il s’agit de dépasser le niveau de l’action étatique, n’est donc pas évident et relève d’un travail de construction qui implique à la fois des discours, des pratiques et des dispositifs, qui lient ensemble des hommes, des outils, des mots.

Pour rendre les catastrophes « naturelles » internationales, il est en pr...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search