Version classiqueVersion mobile

Les coulisses du monde des catastrophes « naturelles »

 | 
Sandrine Revet

Généalogies et iconographie du monde des catastrophes « naturelles »

Chapitre 2. Iconographie des catastrophes. Victimes, secouristes et aléas

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« C’est que l’image opère, elle fait quelque chose que le discours ne fait pas. Et le discours sur l’image et l’icône ne peut qu’emprunter des voies obliques et retorses pour expliquer son propos. Car si le discours pouvait dire tout ce que l’image peut faire, il se substituerait à l’image et aurait sur elle la supériorité d’en être la théorie » (Mondzain 1996 : 19).

Dans un monde saturé d’images, où les médias produisent à une vitesse vertigineuse des représentations de toutes les catastrophes qui surviennent régulièrement, ces images agissent au même titre que le discours (Mondzain 1996). Comprendre les représentations que les catastrophes « naturelles » et leur prise en charge suscitent, s’attarder sur la façon dont ce monde se donne à voir et met en scène ce qui fait sa spécificité devient alors indispensable. Tout comme les mots, les processus de qualification ou les pratiques des acteurs, les représentations et les images contribuent à façonner et à redéfinir en permanence les ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search