Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Les horreurs du monde

 | 
André Stanguennec

Deuxième partie. Esthétiques de l’horreur de crise

Chapitre VI. L’esthétique de l’horreur contemporaine

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

La dialectique de la liberté et de la Terreur

Nous sommes apparemment parvenus à l’examen du troisième paradigme européen qui a normé positivement les expressions psychiques, politiques et esthétiques de l’horreur qui en furent la négation. C’est ce paradigme dont « les philosophies de la subjectivité » ont hérité et dont la phénoménologie méthodiquement pratiquée ici en référence à J.-P. Sartre et P. Ricœur est elle même l’héritière. L’on pourrait objecter que la valorisation de la subjectivité fondatrice des normes fut bien antérieure au processus révolutionnaire français. N’était-elle pas déjà, un siècle et demi auparavant, l’œuvre de la pensée cartésienne, et R. Descartes n’a-t-il pas été présenté avec raison par Hegel comme « le père » de la philosophie moderne : « R. Descartes est de fait le véritable initiateur de la philosophie moderne en tant qu’il a pris “le penser”(das Denken) pour principe1 » ? À cette objection, il faut répondre qu’avant R. Descartes, c’est sans doute à ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2010

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540