Desktop versionMobile version
OpenEdition Books

Les horreurs du monde

 | 
André Stanguennec

Première partie. L’horreur, l’angoisse, la joie

Chapitre II. La joie opposée à l’horreur

The HTML, PDF, ePub formats of this book are available to the users of libraries and institutions subscribing to the OpenEdition Freemium program for Books. The book will also be available to buy in PDF and ePub formats on the websites of our partner bookstores. If a print edition of the book is available, links to bookstores will be displayed on this page.

Excerpt

Dans la gamme des extrêmes, l’émotion opposée à celle de l’horreur entendue comme l’affect d’une décomposition, historiquement irréversible, n’est autre que la joie, qu’il faut distinguer, pour commencer, du plaisir. Celui-ci, d’abord, ne concerne qu’une satisfaction partielle de nos désirs et reste toujours en quelque sorte à la surface de nous-mêmes ; ensuite, c’est un affect qui nous renvoie à nous-mêmes, à notre individualité irréductiblement singulière. Même lorsque c’est une chose ou autrui qui nous fait plaisir, il conserve une dimension essentielle d’auto-affection. Comme l’indique H. Bergson, le plaisir est l’affection d’un bien-être nous confirmant dans ce que nous sommes déjà, tandis que la joie est celle que nous procure un nouvel être auquel nous nous ouvrons. Cette ouverture neuve nous « transporte » en nous menant rapidement à l’enthousiasme : « Il suffit que dans la joie de l’enthousiasme, il y ait plus que dans le plaisir du bien-être, ce plaisir n’impliquant pas ce...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2010

Terms of use: http://www.openedition.org/6540